Le ministre Morneau discute d’abordabilité et d’emplois pour la classe moyenne avec les partenaires du G7

Le 17 juillet 2019 – Chantilly, France – Ministère des Finances Canada

Le plan du gouvernement du Canada consistant à investir dans la classe moyenne et dans les personnes qui travaillent fort pour en faire partie a produit des résultats concrets : un plus grand nombre de bons emplois bien rémunérés, taux de chômage le plus faible de l’histoire et une économie qui affiche l’une des plus fortes croissances parmi les pays du G7.

Le ministre des Finances, Bill Morneau, sera de passage à Chantilly, en France, au cours des deux prochains jours afin d’y rencontrer les ministres des Finances du G7. Pendant la rencontre, il soulignera les progrès que le Canada a dû accomplir afin de rendre la vie plus abordable pour les familles de la classe moyenne – en encourageant ses collègues du G7 à travailler de concert pour relever les défis naissants qui, parmi la population, compliquent l’épargne et l’obtention de bons emplois.

De plus, le ministre mettra en valeur les efforts déployés par le Canada afin de mieux soutenir les femmes et les enfants. Parmi ces efforts figurent des investissements records dans le logement abordable, de la formation axée sur les compétences et une nouvelle Allocation canadienne pour enfants plus généreuse, qui a contribué à ramener le taux de pauvreté du Canada à son niveau le plus bas dans l’histoire du pays.

La réunion des ministres des Finances précède le Sommet des dirigeants du G7 qui aura lieu à Biarritz, en France, du 24 au 26 août.

Citation

« Au Canada, on observe des signes encourageants qui montrent les résultats positifs découlant de l’investissement dans la classe moyenne : taux de chômage et de pauvreté les plus bas de l’histoire, création de plus d’un million d’emplois et augmentation des salaires à un rythme plus élevé que l’inflation. Cependant, les préoccupations dont les Canadiens me font part – qu’il s’agisse de trouver et de conserver un bon emploi, ou de pouvoir épargner suffisamment pour l’avenir – représentent des questions qui touchent les gens partout dans le monde. Nous devons collaborer pour nous assurer que tout le monde a des chances réelles et égales de réussir, et j’ai hâte de m’entretenir avec mes collègues de la scène internationale pour trouver les meilleures façons d’y parvenir. »

Bill Morneau, Ministre des Finances

Les faits en bref

  • Le G7 regroupe l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni, ainsi que l’Union européenne. 
  • Le G7 est un forum propice aux discussions honnêtes et ouvertes entre les dirigeants, les ministres et les décideurs. En tant que membre du G7, le Canada remplit un rôle de chef de file sur l’échiquier international, et il est en mesure de promouvoir les priorités nationales et internationales et de respecter ses engagements à cet égard.
  • Selon le Fonds monétaire international, le Canada devrait se classer au deuxième rang du G7, en 2019, au chapitre de la croissance économique, et il devrait partager le premier rang en 2020.
  • Le Canada affiche le ratio de la dette nette au PIB le plus faible parmi les pays du G7.
  • Dans le contexte du plan du gouvernement, les travailleurs canadiens, par leur travail acharné, ont créé plus d’un million d’emplois, dont la plupart à temps plein, réduisant ainsi le taux de chômage aux niveaux les plus bas observés depuis plus de 40 ans. Cela comprend une hausse de l’emploi particulièrement forte chez les femmes.
  • Entre 2015 et 2017, le taux de pauvreté a chuté, passant de 20 % à 9,5 % ce qui représente environ 825 000 Canadiens de moins qui vivent dans la pauvreté. En 2017, le taux de pauvreté du Canada a atteint 9,5 %, soit le plus bas de son histoire.
  • L’élimination des obstacles auxquels font face les filles et les femmes et l’amélioration de leur qualité de vie ont constitué une priorité clé de la présidence canadienne du G7 en 2018.

Liens connexes

Les médias peuvent s'adresser à :

Pierre-Olivier Herbert
Directeur des relations avec les médias
Cabinet du ministre des Finances
pierre-olivier.herbert@canada.ca
613-369-5696

Relations avec les médias
Ministère des Finances Canada
fin.media-media.fin@canada.ca
613-369-4000

Demandes de renseignements généraux

Téléphone : 613-369-3710
Télécopieur : 613-369-4065
Téléimprimeur : 613-369-3230
Courriel : fin.financepublic-financepublique.fin@canada.ca

Restez branchés