Le ministre Morneau parle du budget de 2019, intitulé Investir dans la classe moyenne, à Québec

Le 29 mars 2019 - Québec (Québec) - Ministère des Finances Canada

En 2015, les Canadiens ont choisi d'investir dans la classe moyenne et d'offrir une aide réelle aux gens qui travaillent fort pour en faire partie. Au cours des trois dernières années, ce plan a donné lieu à une aide supplémentaire à ceux qui en ont besoin et à une diminution de l'aide à ceux qui n'en ont pas besoin. Ce plan s'est traduit par des investissements pour bâtir un Canada meilleur, un pays plus fort et mieux connecté. Il a permis de créer de meilleures occasions de réussir pour les personnes aujourd'hui, et constitue la promesse d'un avenir meilleur.

Aujourd'hui, le ministre des Finances, Bill Morneau, s'est adressé aux membres de la Chambre de commerce et d'industrie de Québec, à Québec. Il leur a expliqué en quoi les mesures du budget de 2019, intitulé Investir dans la classe moyenne, aideront à bâtir une économie qui fonctionne pour tout le monde. Le ministre Morneau a aussi mis en relief le fait que le budget constitue l'étape suivante du plan du gouvernement qui consiste à s'assurer que tout le monde profite des avantages de la croissance canadienne.

Dans le budget de 2019, le gouvernement du Canada propose d'appuyer les entreprises canadiennes ainsi que les gens à l'aide des mesures suivantes qui consistent à :

  • Rendre l'accession à la propriété plus abordable pour les acheteurs d'une première habitation aussi bien par la mise en œuvre de l'Incitatif à l'achat d'une première propriété — un programme de prêt hypothécaire avec participation qui réduirait les paiements hypothécaires requis pour posséder une habitation — que par l'offre d'un accès accru à l'épargne accumulée dans un régime enregistré d'épargne-retraite pour l'achat d'une habitation.
  • Aider les travailleurs à acquérir de nouvelles compétences en instaurant la nouvelle Allocation canadienne pour la formation, qui offrira aux travailleurs une aide financière au titre des frais d'une formation ainsi qu'une aide au revenu pendant la formation, et en prévoyant l'adoption, en collaboration avec les provinces et les territoires, de mesures de protection d'emploi afin que les travailleurs puissent s'absenter du travail pendant la période nécessaire pour mettre à niveau leurs compétences et acquérir des compétences recherchées.
  • Offrir aux jeunes canadiens plus d'occasions d'apprentissage intégré à l'emploi en procurant du financement pour la création de jusqu'à 84 000 nouveaux stages pratiques pour étudiants par année d'ici 2023-2024, afin qu'un plus grand nombre d'étudiants puissent acquérir une expérience pratique pertinente et adaptée au monde réel tout en poursuivant leurs études, en vue de développer les compétences dont les employeurs ont besoin.
  • Appuyer les priorités des municipalités en matière d'infrastructures locales en fournissant un paiement supplémentaire unique de 2,2 milliards de dollars, doublant ainsi le financement fédéral destiné aux infrastructures municipales en 2018-2019. Cette mesure aidera les municipalités et les communautés des Premières Nations à disposer des fonds nécessaires pour réaliser des travaux de réparation essentiels et d'autres projets locaux d'importance. Cette somme comprend 504 millions de dollars pour le Québec.
  • Élargir l'accès à l'Internet haute vitesse pour que tous les foyers et toutes les entreprises du Canada puissent profiter d'une vitesse de téléchargement d'au moins 50 mégabits par seconde (Mbit/s), quel que soit l'endroit où ils se trouvent.
  • Réduire les coûts énergétiques des Canadiens en établissant un partenariat avec la Fédération canadienne des municipalités au moyen d'investissements de 1,01 milliard de dollars dans le but d'augmenter l'efficacité énergétique des immeubles résidentiels, commerciaux et à unités multiples.
  • Soutenir les aînés canadiens à faible revenu qui choisissent de rester sur le marché du travail en bonifiant l'exemption de gains du Supplément de revenu garanti afin qu'ils puissent vraiment garder une plus grande part de l'argent qu'ils gagnent durement.
  • Rendre l'option des véhicules zéro émission plus pratique et plus abordable pour les Canadiens en élargissant le réseau des stations de recharge et de ravitaillement et en créant de nouveaux incitatifs à l'achat de ces véhicules pour les particuliers et les entreprises.
  • Augmenter le soutien à l'innovation en bonifiant le Programme d'encouragements fiscaux pour la recherche scientifique et le développement expérimental destiné aux entreprises innovatrices en croissance.

Dans le budget de 2019, le gouvernement continue d'investir dans les gens et de faire croître l'économie à long terme, et ce, d'une manière responsable sur le plan budgétaire, afin de s'assurer que le ratio de la dette fédérale au PIB poursuivra sa trajectoire descendante.

Citation

« À Québec, et d'un bout à l'autre du pays, les Canadiens constatent de réels progrès découlant des investissements du gouvernement dans la classe moyenne. Il y a davantage de bon emplois bien rémunérés, et l'économie canadienne se porte mieux qu'à la fin de l'année 2015. En même temps, le monde évolue rapidement, et bon nombre de Canadiens se préoccupent toujours de leur capacité à trouver et à conserver de bons emplois, à subvenir aux besoins de leur famille et à économiser pour leur retraite. Grâce au budget de 2019, le gouvernement s'appuie sur les progrès des Canadiens et déploie des efforts pour faire naître un espoir réel d'un avenir meilleur pour tout le monde. Il donne à tous les Canadiens une raison d'être optimistes et d'avoir confiance en leur avenir et en l'avenir du Canada. »

Bill Morneau, ministre des Finances

Les faits en bref

Le budget de 2019 soutient la ville de Québec au moyen des propositions suivantes qui consistent à :

  • Appuyer les agriculteurs dans les secteurs soumis à la gestion de l'offre à la suite de la ratification de nouveaux accords commerciaux en mettant jusqu'à 2,15 milliards de dollars à la disposition des producteurs admissibles de produits laitiers, de volaille et d'œufs pour composer avec les pertes de revenu liées à l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne et l'Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste, en plus de réserver jusqu'à 1,5 milliard de dollars pour créer un programme de garantie de la valeur des quotas fondé sur la demande.
  • Promouvoir le tourisme au Québec en investissant dans les infrastructures connexes, comme des hôtels ou des attractions locales, grâce au fonds pour les expériences canadiennes pour les régions du Québec, à l'aide d'un financement de 7,8 millions de dollars.
  • Faire l'acquisition d'un nouveau traversier afin de remplacer le MV Madeleine, qui assure la liaison entre les Îles-de-la-Madeleine au Québec et Souris, à l'Île-du-Prince-Édouard.
  • Augmenter les principaux transferts fédéraux vers la province à 25,5 milliards de dollars en 2019-2020, soit une hausse de plus de 1,9 milliard par rapport à l'année précédente.
  • Faire accroître l'offre dans les marchés canadiens de l'habitation et du logement locatif en élargissant l'initiative Financement de la construction de logements locatifs pour accorder des prêts à faible coût pour la construction de nouveaux logements locatifs destinés aux Canadiens à revenu modeste ou moyen. Grâce à ces fonds supplémentaires, le programme appuierait des travaux visant 42 500 nouveaux logements dans l'ensemble du Canada.

Produits connexes

Les médias peuvent s'adresser à :

Pierre-Olivier Herbert
Directeur des relations avec les médias
Cabinet du ministre des Finances
pierre-olivier.herbert@canada.ca
613-369-5696

Relations avec les médias
Ministère des Finances Canada
fin.media-media.fin@canada.ca
613-369-4000

Demandes de renseignements généraux

Téléphone : 613-369-3710
Télécopieur : 613-369-4065
Téléimprimeur : 613-369-3230
Courriel : fin.financepublic-financepublique.fin@canada.ca

Restez branchés