Le gouvernement publie le Rapport financier annuel

Le 19 octobre 2018 – Ottawa (Ontario) – Ministère des Finances Canada

Le gouvernement du Canada est résolu à gérer sainement les finances publiques alors qu'il continue de réaliser des investissements pour appuyer une croissance économique durable, aider à créer de bons emplois bien rémunérés et offrir plus de possibilités de réussir à la classe moyenne et aux personnes qui travaillent fort pour en faire partie.

Le ministère des Finances du Canada a publié aujourd'hui le Rapport financier annuel du gouvernement du Canada de 2017-2018, qui donne un aperçu des dépenses et des revenus du gouvernement pendant l'exercice précédent et qui analyse les facteurs ayant une incidence sur ces résultats.

Le gouvernement a affiché un déficit budgétaire de 19,0 milliards de dollars pour l'exercice terminé le 31 mars 2018, en baisse comparativement au déficit budgétaire projeté de 19,9 milliards indiqué dans le budget de 2018, alors que le ratio de la dette fédérale au produit intérieur brut (PIB) s'établissait à 31,3 % le 31 mars 2018, en baisse de 0,7 point de pourcentage comparativement à l'exercice précédent. 

Le rapport indique également que l'économie canadienne était particulièrement solide en 2017. Son taux de croissance, le plus rapide depuis 2011, était de loin le plus élevé des pays du Groupe des Sept (G7).

Au Canada, 427 300 emplois ont été créés en 2017, ce qui a fait baisser le taux de chômage à 5,8 % en décembre 2017, soit un taux égal au niveau le plus faible observé depuis plus de 40 ans.

La solide performance de l'économie canadienne était attribuable à la hausse des dépenses de consommation, à la vigueur des marchés du logement régionaux et à l'effet de stimulation des politiques monétaire et budgétaires actuelles, alors que des conditions économiques mondiales plus favorables ont contribué à une remontée de l'investissement des entreprises au Canada.

À l'avenir, le gouvernement continuera de mettre l'accent sur la mise en place de conditions économiques qui permettront à un plus grand nombre de personnes et d'entreprises du Canada à réussir, et de faire croître l'économie au profit de tous.

Les faits en bref

  • Le gouvernement a affiché un déficit budgétaire de 19,0 milliards de dollars pour l'exercice qui s'est terminé le 31 mars 2018.
  • Les revenus ont augmenté de 20,1 milliards de dollars (6,9 %) par rapport à l'exercice 2016-2017. Les charges de programmes ont augmenté de 19,5 milliards (6,7 %), sous l'effet de la croissance de toutes les principales catégories de charges. Les frais de la dette publique ont augmenté de 0,7 milliard (3,1 %).
  • Comme l'a signalé le Fonds monétaire international (FMI), le ratio de la dette nette au PIB de l'ensemble des administrations publiques du Canada, qui inclut la dette nette des administrations fédérale, provinciales, territoriales et locales ainsi que les actifs nets détenus par le Régime de pensions du Canada et le Régime de rentes du Québec, s'établissait à 27,8 % en 2017. Il s'agit du niveau le plus faible parmi les pays du G7, qui, d'après les prévisions du FMI, devraient afficher un ratio moyen de 87,5 % pour cette même année.
  • Le PIB réel a augmenté de 3,0 % après avoir affiché de faibles taux de croissance en 2015 (1,0 %) et en 2016 (1,4 %).
  • Le PIB nominal du Canada a augmenté de 5,4 % en 2017, comparativement à 2,0 % en 2016. La croissance du PIB réel et celle du PIB nominal observées en 2017 ont été généralement conformes à ce qui était prévu dans le budget de 2018.
  • Le gouvernement a modifié au cours de l'exercice 2017-2018 la façon d'évaluer ses obligations au titre des prestations de retraite non capitalisées, à la suite de recommandations formulées par le vérificateur général du Canada. Ce changement fondamental dans la méthode comptable du gouvernement, qui a été appliqué rétroactivement, a donné lieu à un redressement des résultats financiers d'exercices antérieurs. Par conséquent :
    • Le solde budgétaire projeté de 19,4 milliards de dollars pour 2017-2018 présenté dans le budget de 2018 a été redressé pour s'établir à 19,9 milliards.
    • Les résultats financiers ont été redressés à partir de l'exercice 2008-2009. À la suite de cette révision, le montant de la dette a été revu à la hausse pour cette période de sorte que le solde d'ouverture de la dette fédérale en 2017-2018 a été redressé à 32,0 % du PIB, comparativement au taux de 31,0 % publié dans le budget de 2018.

Produits connexes

Les médias peuvent s'adresser à :

Pierre-Olivier Herbert
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Finances
pierre-olivier.herbert@canada.ca
613-369-5696

Relations avec les médias
Ministère des Finances Canada
fin.media-media.fin@canada.ca
613-369-4000

Demandes de renseignements généraux

Téléphone : 613-369-3710
Télécopieur : 613-369-4065
Téléimprimeur : 613-369-3230
Courriel : fin.financepublic-financepublique.fin@canada.ca

Restez branchés