Symposium du G7 sur le thème Investir dans la croissance économique qui profite à tout le monde

Le 31 mai 2018 – Whistler (Colombie-Britannique) – Ministère des Finances Canada

L'économie canadienne étant forte et en croissance, c'est le bon moment pour réaliser des progrès au Canada et partout dans le monde afin de faire en sorte que toute la population puisse contribuer à la croissance et en profiter.

Aujourd'hui, le ministre des Finances, Bill Morneau, la ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, et le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, ont été les hôtes du symposium du G7 ayant pour thème « Investir dans la croissance économique qui profite à tout le monde ». Cette activité diffusée en direct a présenté au public les thèmes et les discussions de la réunion des ministres des Finances et du Développement et des gouverneurs des banques centrales du G7, qui se déroule à Whistler, en Colombie-Britannique, jusqu'au 2 juin.

Le symposium, animé par la présentatrice Amanda Lang de BNN Bloomberg, comptait parmi ses invités des décideurs politiques notables, dont l'ancien premier ministre du Canada, le très honorable Paul Martin, et la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde. Les experts participant aux tables rondes ont discuté de quelques-uns des principaux thèmes de la présidence canadienne du G7 en 2018, comme la préparation aux emplois de l'avenir, la promotion de l'égalité des sexes et l'habilitation économique des femmes, et l'investissement dans la croissance économique qui profite à tout le monde.

Comme il est mis en évidence dans le budget de 2018, intitulé Égalité + Croissance : une classe moyenne forte, le ministre Morneau a souligné que le Canada est un très bon endroit où investir, créer des emplois et faire des affaires en raison de sa situation financière solide, de sa bonne performance économique et de son engagement à soutenir et à respecter un commerce international axé sur des règles. Le bon état des finances publiques du pays permet au gouvernement de continuer d'apporter un véritable changement pour les Canadiennes et les Canadiens, et place le Canada dans une position de chef de file dans un monde de plus en plus concurrentiel.

Le symposium du G7 a également été marqué par un panel d'experts sur l'importance de l'égalité des sexes pour assurer la croissance et le renforcement de la classe moyenne et pour soutenir la croissance économique. La discussion du panel a débuté par le visionnement d'une courte vidéo dans laquelle le secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), José Ángel Gurría, présentait le rapport de l'OCDE intitulé Gender Equality in Canada: Mainstreaming, Governance and Budgeting. Bien que ce rapport sur l'égalité des sexes note qu'il reste du travail à accomplir, le Canada a été très bien noté selon plusieurs indicateurs, particulièrement en ce qui a trait au niveau de scolarité et à l'emploi.

Les panélistes ont souligné le besoin d'assurer une inclusion accrue des femmes dans l'économie et de veiller à ce que la croissance engendrée par le commerce et l'investissement internationaux profite aux gens qui contribuent à ce succès.

Citations

« Les gouvernements du monde entier ont d'importants rôles à jouer pour investir dans la croissance économique qui profite à tout le monde, peu importe le sexe, et pour que les avantages de la croissance soient partagés avec la classe moyenne et les personnes qui travaillent fort pour en faire partie. La tenue en public de certains des débats et des discussions qui ont trop souvent lieu derrière des portes closes représente une occasion de montrer l'importance de la coopération mondiale sur des enjeux qui comptent dans la vie quotidienne. Lorsque nous nous assurons que tout le monde, y compris les femmes, a des chances réelles et équitables de réussir, cela peut mener à un avenir prospère pour tout le monde. »

- Bill Morneau, ministre des Finances

« Le gouvernement du Canada s'est positionné clairement comme un gouvernement féministe. Nous croyons fermement que la promotion de l'égalité des sexes est essentielle pour éliminer la pauvreté et bâtir un monde plus pacifique, inclusif et prospère. Dans le dossier de l'aide internationale, nous nous sommes engagés à utiliser des moyens de financement innovateurs afin d'aider les femmes et les filles à participer pleinement à l'économie, ce qui contribue à la croissance qui profite à tout le monde ».

- Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie

« Le Canada est fier d'être un chef de file mondial de la promotion de l'égalité des sexes, et plus particulièrement, de la budgétisation fondée sur les sexes et de l'analyse comparative entre les sexes plus. Nous savons que nous renforçons l'économie pour toute la population lorsque nous investissons dans les femmes et les filles. Le rapport de l'OCDE sur l'égalité des sexes au Canada souligne les réussites canadiennes; toutefois, nous savons qu'il reste du travail à accomplir. Nous accueillons favorablement les recommandations et nous travaillerons résolument pour faire avancer l'égalité entre les sexes, non seulement parce qu'il s'agit de la bonne chose à faire, mais parce que c'est aussi la chose intelligente à faire. »

- Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine

« Le fait de s'assurer qu'un plus grand nombre de personnes tirent parti des retombées de la croissance économique est essentiel à une économie mondiale forte et durable. Bien que le changement technologique rapide et l'innovation soient très prometteurs, ils comportent également le risque d'accroître l'inégalité des revenus, ce qui nuit à la résilience économique et à la croissance économique à long terme. Le G7 joue un rôle de leader grâce à des politiques qui mènent à des résultats meilleurs et plus équilibrés pour nos citoyens ».

- Stephen S. Poloz, gouverneur de la Banque du Canada

Les faits en bref

  • Le G7 est un regroupement informel de sept des économies avancées du monde, à savoir l'Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l'Italie, le Japon et le Royaume-Uni. L'Union européenne est également membre du G7; elle y est représentée par le Conseil européen et la Commission européenne.
  • Recherche économique RBC estime que si les femmes participaient à notre marché du travail au même taux que les hommes y participent aujourd'hui, nous augmenterions la taille de l'économie du Canada de 4 %.
  • Pour appuyer les jeunes familles et l'égalité des sexes en milieu de travail et à la maison, le budget de 2018 du Canada instaure une nouvelle prestation parentale partagée d'assurance-emploi qui favorisera la répartition égalitaire des responsabilités familiales et professionnelles.
  • Avec le budget de 2018, le gouvernement s'impose en chef de file pour régler le problème de la sous-évaluation systémique des femmes en annonçant des mesures législatives pour réduire l'écart salarial entre les sexes dans les milieux de travail sous réglementation fédérale.

Produits connexes

Les médias peuvent s'adresser à :

Bureau des relations avec les médias
Bureau de gestion des sommets (Affaires Mondiales Canada)
1833CANG718 (18332264718)
G72018_media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @G7 | Facebook : @G7Canada | Instagram : @G7Canada | Snapchat : @G7Canada

Daniel Lauzon
Directeur des communications
Cabinet du ministre des Finances
daniel.lauzon3@canada.ca
613-286-4285

Relations avec les médias
Ministère des Finances Canada
fin.media-media.fin@canada.ca
613-369-4000

Demandes de renseignements généraux

Téléphone : 613-369-3710
Télécopieur : 613-369-4065
Téléimprimeur : 613-369-3230
Courriel : fin.financepublic-financepublique.fin@canada.ca

Restez branchés