Le ministre Morneau discute du plan du Canada pour la compétitivité, l'égalité et la croissance de la classe moyenne avec des dirigeants d'entreprise du G7

Le 5 avril 2018 – Québec (Québec) – Ministère des Finances Canada

L'économie canadienne étant forte et en croissance, c'est le bon moment pour réaliser des progrès au Canada et partout dans le monde afin d'assurer que toute la population pourra contribuer à la croissance et en profiter.

Le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau, prononcera aujourd'hui l'allocution d'ouverture du Sommet d'affaires B7 à Québec, organisé par la Chambre de commerce du Canada dans le cadre de la présidence canadienne du G7 de 2018. Les participants au Sommet proviennent d'entreprises de premier plan des pays membres du G7.

Le ministre Morneau discutera des thèmes clés de la présidence canadienne du G7 de 2018, notamment l'avancement de l'égalité des sexes et le renforcement du pouvoir des femmes, la préparation en vue des emplois de l'avenir et l'investissement dans une croissance qui fonctionne pour tous. Il discutera également des défis auxquels sont confrontés les dirigeants des gouvernements et des entreprises à l'échelle mondiale de même que des possibilités qui s'offrent à eux.

Dans la foulée du budget de 2018, intitulé Égalité + croissance : Une classe moyenne forte, le ministre Morneau soulignera que le Canada constitue un excellent endroit où investir en raison de sa situation budgétaire solide, de sa bonne performance économique et de son ouverture au commerce. Il abordera également le plan du gouvernement pour assurer le renforcement et la croissance de la classe moyenne en favorisant l'égalité et en investissant dans l'économie de l'avenir.

Le ministre soulignera également qu'il est important de s'assurer que le climat des affaires est concurrentiel, en plus de s'engager à collaborer avec le milieu des affaires du Canada afin de contrer l'incertitude engendrée par des développements sur la scène mondiale comme les négociations de l'Accord de libre échange nord américain et les changements au régime fiscal des États Unis. Le ministre s'engagera à continuer de faire preuve de vigilance afin de s'assurer que le Canada demeure le meilleur endroit au monde où investir, créer des emplois et faire des affaires, et ce, tout en continuant de mettre l'accent sur l'objectif à long terme du gouvernement qui consiste à créer une économie qui fonctionne pour tout le monde.

Joël Lightbound, secrétaire parlementaire du ministre des Finances, prononcera également une allocution au Sommet d'affaires B7. Son intervention portera sur le fait que les femmes doivent être au cœur d'une classe moyenne forte.

Citation

« Les nouvelles possibilités qui découlent de l'égalité et d'une croissance qui profite à tout le monde peuvent conduire à un avenir prospère pour toute la population; elles sont un facteur déterminant de la compétitivité du Canada à l'échelle internationale. Le mois prochain, les ministres des Finances et du Développement du G7 ainsi que les gouverneurs des banques centrales mettront l'accent sur l'investissement dans une croissance qui fonctionne pour chacun. Cette démarche fera avancer des initiatives du G7 qui favorisent des conditions égales à l'échelle mondiale; elle jettera des bases solides pour permettre aux personnes et aux entreprises de s'adapter à l'incidence des technologies transformatrices et réaliser des progrès sur le plan des objectifs de développement international, surtout en ce qui a trait au renforcement du pouvoir des femmes et des filles du monde entier. »

- Bill Morneau, ministre des Finances

Les faits en bref

  • Au cours des deux dernières années, l'économie canadienne a créé près de 600 000 emplois, dont la plupart sont à temps plein.
  • Le taux de chômage du Canada se situe près de son niveau le plus bas depuis 40 ans.
  • Depuis 2016, le Canada est à la tête du G7 au chapitre de la croissance économique.
  • Le gouvernement continue d'améliorer l'état des finances fédérales :
    • Le ratio de la dette fédérale au PIB (produit intérieur brut) du Canada poursuit fermement sa trajectoire à la baisse; il devrait reculer à 28,4 % en 2022-2023.
    • Le ratio du déficit au PIB devrait reculer à 0,5 % en 2022-2023.
  • Le ratio de la dette nette au PIB de l'ensemble des administrations publiques du Canada est le plus faible du G7.

Produits connexes

Les médias peuvent s'adresser à :

Chloé Luciani-Girouard
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Finances
chloe.luciani-girouard@canada.ca
613-462-5469

Relations avec les médias
Ministère des Finances Canada
fin.media-media.fin@canada.ca
613-369-4000

Demandes de renseignements généraux

Téléphone : 613-369-3710
Télécopieur : 613-369-4065
Téléimprimeur : 613-369-3230
Courriel : fin.financepublic-financepublique.fin@canada.ca

Restez branchés