Archivé - Le gouvernement franchit la prochaine étape en vue de bâtir une classe moyenne forte

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Le 11 avril 2017 – Ottawa (Ontario) – Ministère des Finances Canada

Le budget de 2017 constitue la prochaine étape du plan à long terme du gouvernement pour créer des emplois et renforcer la classe moyenne. Le Canada possède une main-d'œuvre très instruite et hautement qualifiée, mais à mesure que les exigences du monde du travail évoluent, les connaissances et les compétences des travailleurs doivent également évoluer. Les changements au sein de l'économie, tant au Canada qu'ailleurs dans le monde, présentent des possibilités incroyables pour les membres de la classe moyenne et ceux qui travaillent fort pour en faire partie.

Le ministre des Finances, Bill Morneau, a déposé aujourd'hui à la Chambre des communes la Loi no 1 d'exécution du budget de 2017, qui mettra en œuvre des mesures annoncées dans le budget de 2017, intitulé Bâtir une classe moyenne forte. Le projet de loi présenté aujourd'hui constitue une étape importante du plan continu du gouvernement visant à doter les Canadiennes et les Canadiens des compétences et des outils dont ils ont besoin pour réussir dans l'économie de demain.

En outre, la Loi no 1 d'exécution du budget permettra de placer le Canada à l'avant-garde d'une économie en évolution en permettant aux Canadiens d'accéder aux emplois de l'avenir. Elle renforcera aussi le système de soins de santé public et universel du pays pour répondre aux besoins des familles canadiennes, maintiendra le Canada sur la voie de la création d'un pays plus équitable et plus inclusif qui cadre avec les priorités des Canadiens, et permettra de réaliser bien d'autres choses encore.

Dans l'immédiat, la Loi no 1 d'exécution du budget permettrait d'atteindre les objectifs suivants :

  • Accorder en 2017-2018 du financement aux provinces et aux territoires pour les soins à domicile et les services de santé mentale en versant immédiatement des fonds aux provinces et aux territoires qui ont accepté l'offre fédérale de 11 milliards de dollars sur 10 ans.
  • Élargir l'offre de prestations d'assurance-emploi pour accorder davantage de souplesse aux familles qui ont des besoins différents, en permettant aux parents de choisir de toucher des prestations parentales d'assurance-emploi pendant une période prolongée pouvant atteindre 18 mois, et en permettant aux femmes de demander des prestations de maternité d'assurance-emploi à compter de 12 semaines avant la date prévue de l'accouchement, si elles le désirent.
  • Fournir un meilleur soutien aux anciens combattants et à leur famille en faisant en sorte que le gouvernement offre les programmes et les services dont les anciens combattants, et les membres de leur famille, ont besoin pour réussir à faire une transition sans heurt de la vie militaire à la vie civile, ce qui comprend la création d'une nouvelle prestation pour les études et la formation ainsi qu'une aide accrue destinée aux familles des anciens combattants handicapés.
  • Établir la Banque de l'infrastructure du Canada, un organisme indépendant qui collaborera avec des partenaires d'investissement provinciaux, territoriaux, municipaux, autochtones et du secteur privé en vue de transformer la façon dont l'infrastructure est planifiée, financée et mise en place au Canada. La Banque aura la responsabilité d'investir au moins 35 milliards de dollars dans des projets d'infrastructure qui génèrent des revenus et qui sont dans l'intérêt public. Elle sera également chargée d'attirer des capitaux du secteur privé pour ces projets afin qu'un plus grand nombre d'infrastructures soient construites partout au Canada.
  • Simplifier le système de crédits d'impôt destinés aux aidants naturels en remplaçant trois crédits existants par un seul nouveau crédit, le crédit canadien pour aidant naturel. Ce nouveau crédit offrira un meilleur soutien à ceux qui en ont le plus besoin; il s'appliquera aux aidants naturels, qu'ils habitent ou non avec le membre de leur famille, et il aidera les familles qui ont des responsabilités d'aidants.
  • Élargir l'éventail des cours admissibles au crédit d'impôt pour frais de scolarité afin d'inclure les cours de compétences professionnelles qui sont suivis dans un établissement postsecondaire au Canada, et de permettre que le plein montant des bourses reçues pour de tels cours soit admissible à l'exemption pour bourses d'études (lorsque les conditions sont autrement respectées).
  • Appuyer une stratégie pancanadienne en matière d'intelligence artificielle pour maintenir en poste et attirer les meilleurs talents universitaires, et pour accroître le nombre de chercheurs et de stagiaires de cycle supérieur qui étudient l'intelligence artificielle et l'apprentissage profond.

Citation

« Le projet de loi présenté aujourd'hui constitue la prochaine étape de nos efforts visant à faire croître l'économie d'une façon qui fonctionne pour la classe moyenne et ceux qui travaillent fort pour en faire partie. Ce projet de loi permet de réaliser des investissements judicieux et responsables qui procureront de bons emplois bien rémunérés aux Canadiens et leur offriront des possibilités au sein de la nouvelle économie axée sur l'innovation. En mettant l'accent sur l'innovation, les compétences, les partenariats et l'équité, le budget de 2017 vise à assurer un avenir plus prospère à tous les Canadiens. »

- Bill Morneau, ministre des Finances

Produits connexes

Les médias peuvent s'adresser à :

Annie Donolo
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Finances
annie.donolo@canada.ca
613-769-7187

Relations avec les médias
Ministère des Finances Canada
fin.media-media.fin@canada.ca
613-369-4000

Demandes de renseignements généraux

Téléphone : 613-369-3710
Télécopieur : 613-369-4065
Téléimprimeur : 613-369-3230
Courriel : fin.financepublic-financepublique.fin@canada.ca

Restez branchés