Archivé - Assurer la stabilité financière au Canada

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Le système financier du Canada est largement reconnu comme l’un des plus résilients et des mieux réglementés au monde.

Le ministre des Finances a la responsabilité générale de toutes les affaires liées au secteur financier. Il détient les pouvoirs relatifs à la législation fédérale régissant le secteur financier, y compris la législation qui s’applique à chacun des organismes fédéraux de surveillance du secteur.

Le ministre est responsable de la stabilité financière; il est appuyé à ce chapitre par des organismes fédéraux qui exercent chacun un mandat clair et distinct qui contribue à la stabilité financière :

  • La Banque du Canada fournit des liquidités au système financier; elle surveille les systèmes de paiements, de compensation et de règlement; elle élabore et met en œuvre la politique monétaire; et elle mène régulièrement des évaluations des vulnérabilités et risques systémiques liés à la stabilité du système financier. L’atteinte de la cible de maîtrise de l’inflation est l’objectif premier de la politique monétaire.
  • Le Bureau du surintendant des institutions financières est chargé de la réglementation et de la surveillance prudentielles des institutions financières sous réglementation fédérale.
  • La Société d’assurance-dépôts du Canada est l’assureur fédéral des dépôts et l’autorité de règlement des institutions de dépôt sous réglementation fédérale.

Le ministre des Finances a le pouvoir d’imposer des normes minimales de souscription, c’est-à-dire de prise de risques, s’appliquant aux prêts hypothécaires assurés garantis par le gouvernement. Ces normes servent à contrôler les risques dans le secteur du financement du logement assuré bénéficiant de la garantie du gouvernement, et à appuyer la stabilité financière et macroéconomique.

Le Comité consultatif supérieur (CCS) présidé par le sous-ministre des Finances, qui compte des représentants des organismes fédéraux susmentionnés siégeant à titre de membres, appuie la prestation de conseils au ministre des Finances quant aux vulnérabilités et aux risques liés à la stabilité financière, ainsi qu’aux approches à appliquer pour y répondre. Le CCS fait la promotion de la collaboration et de l’échange de renseignements; de plus, il sert de forum de coordination des activités des organismes de façon à ce qu’elles se renforcent mutuellement pour contrer les risques pour la stabilité financière relevés.