Archivé - Fiche d'information : Ce que l’accord de principe signifie pour les Canadiens

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

  • La bonification du Régime de pensions du Canada (RPC) permettra non seulement à davantage de Canadiennes et de Canadiens de bénéficier de la sécurité du revenu de retraite, mais elle créera aussi de l’emploi et aura un effet positif et durable sur l’économie canadienne.
  • Les Canadiens de la classe moyenne travaillent plus fort que jamais, mais un grand nombre d’entre eux s’inquiètent de ne pas pouvoir mettre suffisamment d’argent de côté pour la retraite. Une famille sur quatre qui approche l’âge de la retraite, soit 1,1 million de familles, risque de ne pas épargner suffisamment en prévision de la retraite.
  • Le 20 juin dernier, les ministres des Finances du Canada ont conclu un accord historique en vue d’apporter des changements importants au RPC, changements qui permettront aux Canadiens de recevoir plus d’argent du RPC lorsqu’ils prendront leur retraite.
  • Une fois qu’elle aura été entièrement mise en œuvre, la bonification du Régime de pensions du Canada (RPC) augmentera la prestation de retraite maximale du RPC d’environ 50 %. Actuellement, la prestation annuelle maximale du RPC est de 13 110 $. En dollars actuels, le RPC bonifié représente une augmentation de près de 7 000 $ de la prestation maximale, qui passera à près de 20 000 $.1 
  • Les prestations bonifiées s’accumuleront graduellement à mesure que les particuliers cotisent au RPC bonifié. Ce sont les jeunes Canadiens qui viennent de se joindre à la population active qui en tireront les plus grands avantages.
  • En ce moment, le RPC remplace seulement un quart des gains annuels moyens des Canadiens à la retraite.
  • Cela signifie que si vous gagnez 50 000 $ par année durant votre vie active, vous obtiendrez un quart de ce montant par année pendant votre retraite, soit environ 12 000 $.
  • De plus, il y a actuellement un plafond d’environ 55 000 $ à partir duquel cette proportion d’un quart atteint son maximum. Ainsi, si vous gagnez plus de 55 000 $ par année, vous n’obtiendrez tout de même qu’un quart de 55 000 $.
  • La bonification sur laquelle les gouvernements du Canada se sont entendus accomplit deux choses qui permettront aux Canadiens de recevoir davantage par l’entremise du RPC à leur retraite.
  • D’abord, elle augmentera la part des gains annuels que vous recevrez à la retraite, la faisant passer d’un quart à un tiers. Ainsi, si vous gagnez 50 000 $ par année pendant votre vie active, vous recevrez environ 16 000 $ par année à la retraite au lieu du montant actuel de 12 000 $.
  • Deuxièmement, elle augmentera d’environ 14 % le niveau auquel ce nouveau taux de remplacement du revenu du tiers atteint son maximum, ce qui équivaudra à 82 700 $ en 2025. Ainsi, si vous gagnez 80 000 $ par année pendant votre vie active, vous obtiendrez le tiers de ce montant par année à la retraite au titre du RPC.
  • Pour financer ces prestations bonifiées, les cotisations annuelles au RPC augmenteront légèrement sur sept ans, à compter de 2019. Par exemple, un particulier ayant des gains constants de 54 900 $ versera des cotisations d’environ 75 $ de plus par année, soit 6 $ par mois, en 2019. À la fin de la période de mise en œuvre progressive sur sept ans, les cotisations de ce particulier seraient de 515 $ de plus par année, soit 43 $ par mois. 2
  • Les cotisations des employés à la partie bonifiée du RPC seront déductibles d’impôt, alors qu’un crédit d’impôt continuera de s’appliquer aux cotisations des employés au RPC actuel. L’offre d’une déduction d’impôt pour les nouvelles cotisations des employés au RPC permettra d’éviter une hausse du coût après impôt de cette épargne pour les Canadiens.
  • Pour éviter que les travailleurs à faible revenu admissibles subissent un fardeau indu en raison des cotisations supplémentaires, le gouvernement du Canada bonifiera la Prestation fiscale pour le revenu de travail, une prestation existante conçue pour aider les travailleurs à demeurer dans la population active et encourager les autres à s’y joindre.
  • Le RPC sera toujours là pour les Canadiens; il permet de combler les écarts pour les personnes qui n’ont pas de régime de retraite offert par un employeur, et il est transférable d’un emploi ou d’une province à l’autre.

1 Les prestations sont exprimées en dollars de 2016 rajustés en fonction du salaire afin de permettre la comparaison avec les niveaux de 2016 du RPC. Pour obtenir la prestation maximale, un particulier doit verser les cotisations maximales pendant environ 40 ans et commencer à recevoir des prestations à l’âge de 65 ans. Dans le cadre de la bonification du RPC, le plafond des gains augmentera de 14 %, ce qui contribue à l’augmentation de la prestation maximale. 

2 Le taux de cotisation lié à la bonification du RPC sera confirmé dans le cadre d’une évaluation actuarielle indépendante effectuée par le Bureau de l’actuaire en chef. Les cotisations indiquées constituent des estimations du ministère des Finances du Canada.