Archivé - Document d'information : Avantages à long terme de la bonification du Régime de pensions du Canada

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Document connexe : Document d'information sur la bonification du Régime de pensions du Canada (RPC)

Le présent document sommaire contient des hyperliens vers des renseignements généraux détaillés et des recherches économiques effectuées par le ministère des Finances du Canada relativement à l’Accord de principe sur la bonification du Régime de pensions du Canada conclu le 20 juin 2016.

Les Canadiennes et les Canadiens de la classe moyenne travaillent fort, mais ils n’ont pas toujours le sentiment qu’ils réalisent des progrès. Le système de revenu de retraite du Canada, qui comprend le Régime de pensions du Canada (RPC), offre un soutien important, mais nous sommes de moins en moins nombreux à pouvoir épargner suffisamment. Une famille sur quatre qui approche l’âge de la retraite, soit 1,1 million de familles, risque de ne pas épargner suffisamment en prévision de la retraite.

Le gouvernement est résolu à aider les Canadiens à atteindre leur objectif de bénéficier d’une retraite sûre et sécuritaire dans la dignité. Voilà pourquoi, en collaboration avec les provinces, nous avons conclu un accord de principe historique le 20 juin 2016 afin de bonifier le RPC.

Une analyse économique importante et rigoureuse a été menée par le ministère des Finances du Canada pour appuyer les travaux du gouvernement et des provinces en vue de conclure cet accord.

La présente analyse confirme que la bonification du RPC convenue par les ministres aura une incidence nette positive à long terme sur l’économie du Canada.

Ce que cela signifie pour les Canadiens

En termes simples, les Canadiens auront plus d’argent à leur disposition au moment de leur retraite.

À l’heure actuelle, le RPC remplace seulement un quart des gains annuels moyens des Canadiens à la retraite.

Cela signifie que si vous gagnez 50 000 $ par année en dollars actuels durant votre vie active, vous obtiendrez un quart de ce montant par année pendant votre retraite, soit environ 12 000 $.

De plus, il y a actuellement un plafond d’environ 55 000 $ à partir duquel cette proportion d’un quart atteint son maximum. Ainsi, si vous gagnez plus de 55 000 $ par année, vous n’obtiendrez tout de même qu’un quart de 55 000 $.

La bonification sur laquelle les gouvernements du Canada se sont entendus accomplit deux choses qui permettront aux Canadiens de recevoir davantage par l’entremise du RPC à leur retraite.

Premièrement, elle augmentera la part des gains annuels que vous recevrez à la retraite, la faisant passer d’un quart à un tiers. Ainsi, si vous gagnez 50 000 $ par année en dollars actuels pendant votre vie active, vous recevrez environ 16 000 $ par année à la retraite au lieu du montant actuel de 12 000 $.

Deuxièmement, elle augmentera de 14 % le niveau auquel ce nouveau taux de remplacement du revenu du tiers atteint son maximum, ce qui équivaudra à environ 82 700 $ en 2025. Ainsi, si vous gagnez 80 000 $ par année en dollars actuels pendant votre vie active, vous obtiendrez le tiers de ce montant par année au titre du RPC à la retraite.
 
Les cotisations des employés à la partie bonifiée du RPC seront déductibles d’impôt (un crédit d’impôt continuera de s’appliquer aux cotisations des employés au RPC actuel).

De plus, ceux qui en ont le plus besoin obtiendront des prestations plus élevées à la retraite sans aucune réduction de leur budget familial, car les augmentations à la Prestation fiscale pour le revenu de travail compenseront les coûts des cotisations au RPC pour les travailleurs à faible revenu admissibles.

Les jeunes d’aujourd’hui et les générations futures profiteront le plus du RPC amélioré. Cela s’explique par le fait que les prestations s’accumuleront graduellement au fur et à mesure que vous cotiserez au RPC bonifié. Ce sont les jeunes Canadiens qui viennent de se joindre à la population active qui en tireront les plus grands avantages. Ce n’est pas surprenant puisqu’une grande majorité de Canadiens (75 %) appuient une bonification du RPC, qui accordera à leurs enfants, à leurs petits-enfants et aux générations futures une meilleure sécurité financière à la retraite.

Pour la plupart des Canadiens, la totalité de cette épargne-retraite accrue découlera d’une augmentation de 1 % seulement des taux de cotisation.

Les augmentations des taux de cotisation seront mises en œuvre graduellement à compter de 2019. Il s’agit d’une façon de faire responsable pour s’assurer que les entreprises et les travailleurs ont le temps de s’adapter à l’incidence globale à court terme de cette mesure sur l’économie.

Par exemple, si vous gagnez 54 900 $, vous verserez des cotisations additionnelles d’environ 6 $ par mois en 2019. À la fin de la période de mise en œuvre progressive sur sept ans, vos cotisations additionnelles seront d’environ 43 $ par mois.

Ces cotisations supplémentaires permettront aux Canadiens de financer un solide revenu de placement découlant de l’épargne-retraite liée au RPC; une fois entièrement mise en œuvre, la bonification du RPC augmentera la prestation de retraite maximale du RPC d’environ 50 %. Actuellement, la prestation annuelle maximale du RPC est de 13 110 $. En dollars actuels, le RPC bonifié représente une augmentation de près de 7 000 $ de la prestation maximale, qui passera à près de 20 000 $.  

Appuyer une croissance économique durable

Grâce à ces prestations de retraite accrues, la bonification du RPC permettra aux aînés de disposer de plus d’argent qu’ils pourront consacrer à des choses comme des aliments sains, le transport et les dépenses liées au logement, ce qui, à son tour, créera des emplois et contribuera à renforcer la classe moyenne.

À long terme, les prestations plus élevées du RPC stimuleront la demande et accroîtront l’épargne dans l’ensemble, ce qui stimulera la production économique et rendra plus de fonds disponibles à des fins d’investissement. Par conséquent, on s’attend à ce que le produit intérieur brut augmente de 0,05 % à 0,09 % à long terme. De plus, les niveaux d’emploi devraient être supérieurs en permanence de 0,03 % à 0,06 % (ce qui équivaut à environ 6 000 à 11 000 emplois selon les niveaux d’emploi de 2015).

Une meilleure retraite pour les générations futures

Depuis 50 ans, le RPC est là pour les Canadiens, et les générations futures pourront maintenant en bénéficier encore plus. Le RPC permet de combler les écarts pour les personnes qui n’ont pas de régime de retraite en milieu de travail, et il est transférable d’un emploi ou d’une province à l’autre. Tous les travailleurs canadiens couverts par le RPC bénéficieront de la bonification.

Grâce au RPC, les Canadiens peuvent moins s’inquiéter d’épuiser leur épargne de leur vivant, d’être touchés par une chute soudaine des marchés boursiers ou de se soucier de la stabilité de leur régime de retraite en milieu de travail :

  • Les prestations du RPC sont pleinement indexées à l’inflation, ce qui réduit le risque que les hausses des prix minent graduellement le pouvoir d’achat des prestations.
  • Le RPC correspond bien au marché de l’emploi en évolution du Canada. Il aide à réduire l’écart découlant de la baisse de couverture des régimes de pension offerts par les employeurs, et il est transférable d’un emploi et d’une province à l’autre, ce qui favorise la mobilité de la main-d’œuvre.
  • Le RPC est un programme de grande taille, avec des millions de cotisants, ce qui permet à l’Office d’investissement du RPC, qui gère les fonds du RPC, de profiter d’économies d’échelle pour dégager des rendements nets solides.
  • Les fonds du RPC sont classés parmi les 10 plus grands fonds de retraite dans le monde, ce qui permet à l’Office d’investissement du RPC d‘entreprendre de rares et grandes opérations et d’établir des partenariats avec lesquels peu d’autres gestionnaires en placements sont outillés pour rivaliser.
  • Au 31 mars 2016, les fonds du RPC totalisaient 278,9 milliards de dollars. L’Office d’investissement du RPC a affiché un taux de rendement réel moyen sur dix ans de 5,1 % des coûts (6,8 % en valeur nominale) sur les actifs du RPC existants. Ce pourcentage est nettement supérieur au taux de rendement réel de 4 % qui, selon l’évaluation du Bureau de l’actuaire en chef, est nécessaire afin de soutenir les taux des prestations et des cotisations du RPC existant.
  • Grâce à la perception automatique des cotisations pour tous les travailleurs, le RPC est un moyen simple d’épargner.
  • Un RPC bonifié est le bon outil en temps opportun pour améliorer la sécurité du revenu de retraite des jeunes travailleurs.