Archivé - Le ministre Morneau souligne le plan budgétaire et la stratégie de croissance à long terme du Canada auprès de chefs de file du secteur financier international

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Le 1er avril 2016 – Londres, Royaume-Uni – Ministère des Finances

Le ministre des Finances, Bill Morneau, s’est adressé aujourd’hui à des membres du secteur financier de Londres au sujet de l’approche adoptée par le gouvernement pour redynamiser l’économie canadienne ainsi que des avantages que présentent les mesures visant à assurer la croissance de la classe moyenne.

Dans le cadre de sa troisième activité internationale suivant le dépôt du budget fédéral de 2016, le ministre Morneau a pris la parole à l’activité Newsmakers organisée par la société Thomson Reuters. Plusieurs membres de premier plan du secteur financier de la City y ont participé, et ils ont écouté le ministre exposer la vision du gouvernement consistant à faire du Canada un leader mondial en matière d’innovation. Cette vision comprend l’amélioration des possibilités dont pourront profiter les entrepreneurs créatifs et les sociétés innovantes du pays afin que ces entreprises puissent prendre de l’expansion et pénétrer les marchés mondiaux.

Le ministre a souligné les efforts déployés par le gouvernement pour assurer la croissance de la classe moyenne par l’entremise des réductions d’impôt annoncées en décembre 2015 et de la mise en œuvre de l’Allocation canadienne pour enfants proposée. Ces mesures permettront à 9 Canadiens sur 10 de disposer de plus d’argent. Lorsque ces initiatives sont conjuguées aux investissements stratégiques à long terme dans l’infrastructure, lesquels sont avantageux dans le contexte du ratio enviable de la dette nette au produit intérieur brut (PIB) du Canada, il est clair que le moment est bien choisi pour assurer un avenir meilleur à la présente génération et à celles qui suivront.

Dans le budget déposé récemment, le gouvernement a annoncé des investissements de 11,9 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années pour améliorer les réseaux de transport en commun, d’approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées, offrir des logements abordables et protéger l’infrastructure existante contre les effets du changement climatique.

Le ministre a aussi participé à des discussions à l’occasion d’un déjeuner à la Maison du Canada, et il a dîné avec des représentants de banques et de caisses de retraite canadiennes.

Citation

« Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour investir au Canada. Dans le budget de 2016, le gouvernement investit dans un avenir où nos enfants et nos petits-enfants pourront avoir confiance qu’ils hériteront d’un pays encore plus grand que celui que leurs parents ont bâti. » 

- Bill Morneau, ministre des Finances

Les faits en bref

  • Le Canada affiche le ratio de la dette nette au PIB le plus faible de tous les pays du G7, et les taux d’intérêt se situent à des creux historiques.
  • Grâce à des investissements totalisant 50 milliards de dollars au cours des six prochaines années, conjugués à la baisse d’impôt pour la classe moyenne annoncée en décembre 2015, le budget de 2016 contribuera à rehausser le niveau du PIB réel au cours des deux prochaines années en générant environ 18 milliards de dollars de nouvelle activité économique.

Produits connexes

Contacts

Annie Donolo
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Finances
613-369-5696

Jack Aubry
Relations avec les médias
Ministère des Finances
613-369-4000

Restez branchés