Archivé - Le ministre Morneau annonce la composition du Conseil consultatif en matière de croissance économique

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Le 18 mars 2016 – Ottawa (Ontario) – Ministère des Finances

Le ministre des Finances, Bill Morneau, a annoncé aujourd’hui la mise sur pied du nouveau Conseil consultatif en matière de croissance économique du gouvernement, un groupe de 14 membres composé de chefs d’entreprise et de leaders du milieu universitaire du Canada et de la scène internationale qui ont tous été choisis parce qu’ils sont reconnus et avant-gardistes dans leurs domaines respectifs. Parmi les 14 membres sélectionnés au Conseil, 8 sont des femmes.

Le 22 mars prochain, le budget de 2016 annoncera les premières mesures importantes visant à créer les conditions propices à une croissance durable et à l’émergence d’une classe moyenne forte. Au cours des prochains mois, le gouvernement élaborera une stratégie encore plus vigoureuse en matière de croissance, laquelle stratégie est conçue pour relever le niveau de vie des membres de la classe moyenne et de ceux qui travaillent fort pour en faire partie, et leur offrir davantage de possibilités. La stratégie sera présentée d’ici la fin de l’année civile.

Le Conseil consultatif orientera le ministre des Finances sur l’élaboration de cette stratégie. Comme premier élément à l’ordre du jour, il sera chargé de trouver des moyens de surmonter les défis que représente le vieillissement de la population au moment où le Canada cherche à assurer une croissance durable et à long terme.

Membres du Conseil consultatif :

  • Dominic Barton (président)
  • Elyse Allan
  • Katherine Barr
  • Jennifer Blanke
  • Kenneth Courtis
  • Brian Ferguson
  • Suzanne Fortier
  • Carol Anne Hilton
  • Carol Lee
  • Christopher Ragan
  • Michael Sabia
  • Angela Strange
  • Ilse Treurnicht
  • Mark Wiseman

Citation

« La grande priorité de notre gouvernement consiste à assurer la croissance économique à long terme. J’ai hâte de travailler avec les membres du Conseil, dont l’expérience variée et l’expertise impressionnante éclaireront notre travail à mesure que nous élaborons et mettons en œuvre une stratégie qui prendra appui sur les assises que nous présenterons dans le budget de 2016, et qui rétablira l’espoir pour la classe moyenne du Canada. »

- Bill Morneau, ministre des Finances

Les faits en bref

  • La mise sur pied du Conseil consultatif en matière de croissance économique a été annoncée pour la première fois par le ministre Morneau dans son discours prononcé le 14 décembre 2015 devant la Chambre de commerce de la région de Toronto.
  • Le 22 février 2016, le ministre Morneau a annoncé la nomination de M. Dominic Barton au poste de président du Conseil.
  • Conformément à une vieille pratique, le ministère des Finances recueille des avis provenant de tierces parties ainsi que du secteur privé afin d’intégrer des opinions différentes et des points de vue élargis à l’expertise du Ministère.
  • Le Conseil consultatif en matière de croissance économique réunit un groupe diversifié de membres qui fourniront un éventail de points de vue et d’avis sur la croissance stratégique et à long terme de l’économie.
  • Les membres acceptent de toucher un traitement de 1 $, et leurs frais seront remboursés par le gouvernement.

Produit connexe

Contacts

Annie Donolo
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Finances
613-369-5697

Jack Aubry
Relations avec les médias
Ministère des Finances
613-369-4000

Restez branchés


Notices biographiques

Dominic Barton

Directeur général mondial, McKinsey & Company

Dominic Barton

Dominic Barton est directeur général mondial chez McKinsey & Company. Au cours de ses 30 années de service au sein de ce cabinet, il a conseillé des clients exerçant dans diverses sphères d’activité, dont le secteur bancaire et ceux des biens de consommation, de la haute technologie et de l’industrie. Avant d’occuper son poste actuel, M. Barton a occupé les fonctions de président du conseil d’administration de McKinsey en Asie de 2004 à 2009, et dirigé le bureau de McKinsey en Corée de 2000 à 2004.

M. Barton participe activement à plusieurs forums internationaux, dont le Forum économique mondial, le Forum économique international de Saint-Pétersbourg, Les Rencontres Économiques d’Aix-en-Provence, l’Asia Business Council et le Forum sur le développement de la Chine. Il a également signé plus de 80 articles portant sur le rôle de l’entreprise dans la société, le leadership, les services financiers, l’Asie, l’histoire, ainsi que les enjeux et les possibilités qui se présentent aux marchés partout dans le monde. Il a écrit, avec Roberto Newell et Gregory Wilson, les deux ouvrages suivants : Dangerous Markets: Managing in Financial Crises (Wiley & Sons, 2002) et China Vignettes: An Inside Look at China (Talisman, 2007).

M. Barton est coprésident de l’initiative Focusing Capital on the Long Term, tout comme Mark Wiseman, de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada, et Larry Fink (BlackRock). L’initiative cherche à élaborer des structures, des mesures et des approches pratiques en matière de comportement à long terme dans les domaines de l’investissement et des affaires.

M. Barton siège au conseil du Memorial Sloan Kettering Cancer Center, est président du Seoul International Business Advisory Council, administrateur de la Brookings Institution, membre du conseil consultatif international du Singapore Economic Development Board, membre du conseil de la Fondation Asie Pacifique du Canada, et président de l’Advisory Council on Doing Business in Africa du président des États-Unis.

M. Barton a reçu plusieurs prix pour son leadership en affaires et ses contributions aux collectivités où il a vécu et travaillé. Par exemple, en février 2013, il a reçu l’ordre du mérite civil (médaille de pivoine) de l’ancien président Lee de la Corée du Sud, et en août 2014, il a reçu l’étoile de la fonction publique de Singapour (amis distingués de Singapour). Il est administrateur de la fondation Rhodes et membre titulaire honoraire de Brasenose College, Oxford.

M. Barton est aussi professeur auxiliaire à l’Université Tsinghua, à Beijing.

Elyse Allan

Présidente et chef de la direction, General Electric Canada

Elyse Allan

Dans son rôle de présidente et chef de la direction de General Electric (GE) Canada et de vice-présidente de GE, Elyse Allan est une championne passionnée de la compétitivité du Canada; elle fait la promotion de la base scientifique et technologique du pays, ainsi que de la compétitivité de sa politique budgétaire.

Mme Allan participe activement à élaborer et à façonner les politiques publiques par l’entremise de groupes de l’industrie, d’activités de recherche et d’organismes de défense des intérêts. Elle est membre du conseil d’administration de l’Institut C.D. Howe, du Conference Board du Canada et du comité consultatif de la Commission de l’écofiscalité du Canada. De plus, elle a récemment terminé son mandat au sein du Conseil canadien des chefs d’entreprise et de la Chambre de commerce du Canada, où elle était également présidente. Mme Allan a participé à de nombreux conseils consultatifs des gouvernements fédéral et provinciaux axés sur la compétitivité du Canada, la stratégie en matière d’énergie, le développement économique, la stratégie en matière de transport et l’accès au crédit. Elle travaille à faire avancer l’innovation et l’entrepreneuriat grâce à son rôle au sein du conseil d’administration du MaRS Discovery District et du conseil de leadership pour le démarrage et l’expansion. Mme Allan a été reconnue comme l’une des 100 femmes d’affaires les plus influentes par le Réseau des femmes exécutives, comme une femme de distinction (affaires) par le YWCA en 2012 et comme l’une des personnes d’affaires les plus influentes au Canada par les magazines Maclean’s et Canadian Business Magazine. En 2014, elle a été nommée membre de l’Ordre du Canada pour son engagement communautaire et ses réalisations en tant que chef d’entreprise novatrice.

Mme Allan, dont la carrière chez GE a commencé en 1984, a exercé ses fonctions aux États-Unis, au Canada et dans plusieurs entreprises industrielles et de services aux consommateurs de GE, y compris l’aviation, l’énergie et l’éclairage. Sa carrière à l’extérieur de GE comprend des postes de direction dans les domaines des soins de santé et de l’énergie, ainsi que dans le secteur communautaire.

Mme Allan est titulaire d’un baccalauréat ès arts du Dartmouth College au New Hampshire, où elle a étudié la biologie et fait des études environnementales, et d’une maîtrise en administration des affaires de l’Amos Tuck School of Business à Dartmouth. Ancienne étudiante active, elle siège actuellement au comité de patronage de la Tuck School. Mme Allan détient un doctorat honorifique de l’Université Ryerson, de l’Université Saint Mary, et de l’Université Royal Roads.

Katherine Barr

Associée générale, Mohr Davidow Ventures

Katherine Barr

Associée générale chez Mohr Davidow Ventures, Katherine Barr concentre principalement ses efforts sur les investissements dans les plateformes et les services technologiques qui tirent parti de l’analyse des données et de l’apprentissage automatique pour perturber les grands marchés. Elle cible ses investissements plus précisément dans les domaines de l’innovation en matière de commerce de détail et de commerce électronique, des marchés de consommation et des services, et de l’innovation de la main-d’œuvre.

Mme Barr est membre fondatrice du conseil d’administration et ancienne coprésidente de C100, la principale association canadienne d’entrepreneurs du secteur de la technologie en Amérique du Nord; elle est également conférencière à la séance annuelle de formation des cadres en négociation à l’Université Stanford. Elle siège au conseil d’administration de Communitech, le carrefour principal de l’innovation technologique situé à Waterloo, au Canada. De plus, Mme Barr est conseillère auprès de 500Startups, et est membre du Conseil Emmy Noether à l’Institut Périmètre, l’un des principaux instituts de calibre mondial dans le domaine de la physique théorique.

Mme Barr siège actuellement aux conseils d’administration de BuildDirect, de WorkFusion et de Ruby Ribbon. Elle a en outre été acheteuse chez Ticketfly (firme acquise par Pandora [NASDAQ:P]) ainsi qu’observatrice à son conseil d’administration. Elle investit dans Reserve, Ritual, KEY Concierge, Zuckerberg Media, FIGS, Retention Science et Storefront, et est responsable des investissements dans Visible Measures et Infusionsoft.

Mme Barr est titulaire d’un baccalauréat de l’Université McGill et a terminé une maîtrise ainsi que le programme de base de la maîtrise en science de la gestion et en génie à l’Université Stanford.

Jennifer Blanke

Économiste en chef, membre du comité exécutif, Forum économique mondial

Jennifer Blanke

Jennifer Blanke a travaillé en collaboration avec le Forum économique mondial de 1998 à 2002 en tant que gestionnaire de programme principale chargée du développement du volet d’affaires, de gestion et de technologie pour la réunion annuelle du Forum économique mondial tenue à Davos. Depuis 2002, elle travaille au sein de l’équipe de la compétitivité mondiale et de l’analyse comparative, où elle a notamment assumé le rôle de chef d’équipe de 2007 à 2014. Elle y occupe actuellement le poste d’économiste en chef.

Mme Blanke a beaucoup écrit et présenté de nombreux exposés sur des questions qui se rapportent à la compétitivité nationale; elle a également été rédactrice principale de divers rapports régionaux et d’actualité liés à la croissance et au développement économiques. Son expertise porte sur la croissance et le développement économiques, la compétitivité nationale et l’économie politique.

Elle est l’ancienne conseillère de direction pour Eurogroup (Groupe Mazars, Paris), firme qui se spécialise dans l’organisation des marchés bancaires et financiers.

Mme Blanke est titulaire d’une maîtrise en affaires internationales de l’Université Columbia, ainsi que d’une maîtrise et d’un doctorat en économie internationale de l’Institut de hautes études internationales, situé à Genève.

Kenneth Courtis

Président, Starfort Investment Holdings

Kenneth Courtis

En tant qu’un des plus éminents spécialistes des services de banque d’investissement et analystes des économies asiatiques, Kenneth Courtis exerce une influence sur d’importantes décisions d’affaires et fait réagir les marchés avec ses déclarations publiques. De nombreux chefs d’entreprise et dirigeants de gouvernement lui demandent conseil sur des questions d’économie, de finance et d’investissements internationaux, en raison de l’exactitude inhabituelle de ses prévisions en ce qui concerne les tendances économiques.

M. Courtis est grandement sollicité par des dirigeants de grandes sociétés et des investisseurs pour ses connaissances sur les interactions entre les forces du marché mondial, l’évolution de la situation financière et politique et les stratégies d’entreprise. Il a aussi collaboré étroitement avec des banques centrales, des ministères des Finances et des chefs de gouvernement. On a fait appel à son expertise pour conseiller des chefs de gouvernement de pays d’Europe, du Moyen-Orient, de l’Asie et de l’Amérique du Nord, y compris quatre présidents américains.

M. Courtis conseille des clients importants à l’échelle de la région Asie-Pacifique, de l’Europe et de l’Amérique du Nord, sans compter qu’il a dirigé un certain nombre d’opérations commerciales internationales d’envergure centrées sur l’Asie, et qu’il a ouvert la voie à l’implantation de plusieurs services bancaires d’investissement dans cette région.

M. Courtis termine actuellement la rédaction d’un nouveau livre sur l’évolution de la situation économique, financière, commerciale et politique en Asie et sur ses répercussions à l’échelle internationale. Il est également chroniqueur régulier du Time International, ses articles portant le plus souvent sur des questions touchant l’Asie; il couvre également les questions relatives à l’économie mondiale pour le magazine Fortune.

M. Courtis est président de Starfort Investment Holdings, qui se spécialise dans les conseils financiers, la gestion de fonds, le capital-investissement et les produits de base. Il était auparavant directeur général et vice-président de Goldman Sachs Asia, où il a formulé des conseils en matière d’opérations commerciales importantes, de programmes de financement publics et de privatisations. Ancien économiste en chef et stratège, M. Courtis a donné des conférences aux universités de Keio et de Tokyo, les deux établissements d’enseignement les plus prestigieux du Japon, à l’Institut d’études politiques de Paris, de même qu’à des universités nord-américaines, notamment à l’Université Laval de Québec, à titre de professeur permanent. Il siège à des conseils d’administration et à des conseils consultatifs de plusieurs entreprises internationales, d’universités et d’instituts de recherche en Asie, en Europe et en Amérique du Nord, en plus d’en être le fiduciaire.

M. Courtis est titulaire d’un diplôme de premier cycle du Collège Glendon de Toronto et d’une maîtrise en relations internationales de l’Université Sussex, au Royaume-Uni. Il a obtenu une maîtrise en administration des affaires à l’INSEAD (Institut européen d’administration des affaires), où il a décroché le prix Heath, et obtenu un doctorat avec distinction et haute distinction de l’Institut d’études politiques de Paris. Il habite et travaille en Asie depuis plus de deux décennies.

Brian Ferguson

Président et chef de la direction, Cenovus Energy Inc.

Brian Ferguson

En tant que président et chef de la direction, Brian Ferguson est responsable du leadership général du rendement stratégique et opérationnel de Cenovus.

M. Ferguson, qui s’est joint à une société absorbée par Cenovus en 1984, est devenu membre de l’équipe de direction en 1994. Son expérience des affaires englobe divers secteurs, dont les finances, le développement des entreprises, les réserves, la planification stratégique, les évaluations et la communication.

M. Ferguson a obtenu un baccalauréat en commerce de l’Université de l’Alberta, et achevé le programme de gestion à l’intention des cadres de l’Université Western Ontario. Il est membre de l’organisation Comptables professionnels agréés de l’Alberta.

M. Ferguson siège au conseil d’administration de la TD. Il siège également au Conseil canadien des affaires, et il est membre de l’organisation Comptables professionnels agréés du Canada. Il a siégé à plusieurs autres conseils, dont celui du Conseil des gouverneurs de l’Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP). Il continue de siéger au conseil des chefs de la direction des entreprises du secteur des sables bitumineux de l’ACPP.

Suzanne Fortier

Principale et vice-chancelière, Université McGill

Suzanne Fortier

Suzanne Fortier assume les fonctions de principale et de vice-chancelière de l’Université McGill depuis septembre 2013. Auparavant, la professeure Fortier a assuré la présidence du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada de 2006 à 2013. Elle a occupé le rôle de vice-principale à l’enseignement de 2000 à 2005 et de vice-principale à la recherche de 1995 à 2000 à l’Université Queen’s, située à Kingston en Ontario, où elle était également professeure au Département de chimie et à l’École des sciences informatiques.

La professeure Fortier a obtenu un baccalauréat en sciences (1972) et un doctorat en cristallographie (1976) de l’Université McGill. Ses travaux de recherche ont principalement porté sur l’élaboration de méthodologies mathématiques et d’intelligence artificielle vouées à la détermination de la structure protéique. Elle a également collaboré à la mise au point de techniques novatrices en exploration de données cristallographiques afin d’y puiser de nouvelles perspectives issues de vastes bases de données structurales.

La professeure Fortier est membre et vice-présidente du Conseil des sciences, de la technologie et de l’innovation. Elle est membre du jury international d’Investissements d’Avenir IDEX 2014 de France, du comité stratégique d’Investissements d’excellence Bordeaux et de la Table ronde sur le milieu des affaires et l’enseignement supérieur au Canada. Elle siège également au conseil d’administration de Montréal International, du Conference Board du Canada et d’Universités Canada.

La professeure Fortier a siégé à de nombreux conseils d’administration et comités, dont celui du Conseil d’experts en sciences et en technologie du gouvernement fédéral, de la Fondation canadienne pour l’innovation, du comité directeur des Réseaux de centres d’excellence, du Groupe d’étude sur la compétitivité, la productivité et les progrès économiques de l’Ontario et de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Carol Anne Hilton

Chef de la direction, Transformation

Carol Anne Hilton

Carol Anne Hilton est chef de la direction de Transformation International. Mme Hilton est issue de la nation Nuu-chah-nulth. Entrepreneure réputée et éminente des Premières Nations, elle est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université Hertfordshire, en Angleterre.

Mme Hilton possède une solide compréhension des pratiques exemplaires en matière de développement économique des Premières Nations, qu’elle sait appliquer efficacement. Elle apporte en outre des connaissances et une expérience vastes dans les domaines du développement des collectivités, de l’administration des affaires, des relations d’entreprise, des stratégies de mobilisation et de la gestion de projet.

Le travail de Mme Hilton consiste à intégrer le point de vue du milieu autochtone, tout en réunissant des membres des Premières Nations, de l’industrie et du gouvernement en vue de concevoir de nouvelles approches pour assurer un développement durable et inclusif. Mme Hilton a formulé un nouveau courant de pensée appelé Indigenomics, qui est fondé sur la réconciliation économique.

Carol Lee

Chef de la direction et cofondatrice, Linacare Cosmetherapy

Carol Lee

Carol Anne Lee est chef de la direction et cofondatrice de Linacare Cosmetherapy Inc. Le siège social de l’entreprise est situé dans le district historique du quartier chinois de Vancouver. Ayant des liens familiaux de longue date avec l’histoire du quartier chinois, Mme Lee est fortement engagée à l’égard de la revitalisation du quartier. Elle est présidente de la Vancouver Chinatown Foundation et du comité de revitalisation du quartier chinois de Vancouver.

Mme Lee est titulaire d’un baccalauréat en commerce de l’école de commerce Sauder de l’Université de la Colombie-Britannique, et d’une maîtrise en administration des affaires de la Harvard Business School. Elle siège à plusieurs conseils et organisations, y compris au conseil consultatif de l’école de commerce Sauder, au conseil consultatif canadien de la Harvard Business School, au conseil de leadership de l’Institut Périmètre de physique théorique et à la Fondation Rideau Hall.

En 2015, elle figurait sur la liste des 50 personnes les plus puissantes de Vancouver du Vancouver Magazine.

 

Christopher Ragan

Professeur agrégé, Macroéconomie et politique économique, Université McGill

Christopher Ragan

Christopher Ragan est professeur agrégé au département d’économie de l’Université McGill à Montréal. Il est président de la Commission de l’écofiscalité du Canada. Mise sur pied en novembre 2014 pour une période de cinq ans, cette commission vise à cerner des options de politique publique en vue d’améliorer la performance environnementale et économique du Canada.

M. Ragan est aussi chercheur émérite à l’Institut C.D. Howe, où il a été titulaire de 2010 à 2013 de la Chaire David Dodge en politique monétaire, en plus d’avoir été membre du conseil de la politique monétaire durant de nombreuses années. En 2009 et en 2010, il a été l’économiste invité Clifford-Clark au ministère des Finances du Canada. En 2004 et en 2005, il a occupé les fonctions de conseiller spécial du gouverneur de la Banque du Canada.

M. Ragan est l’auteur de travaux de recherche publiés portant principalement sur la conduite de la politique macroéconomique. Son livre paru en 2004, corédigé avec William Watson, s’intitule Is the Debt War Over? En2007, M. Ragan a publié A Canadian Priorities Agenda, qu’il a corédigé avec Jeremy Leonard et France St-Hilaire de l’Institut de recherche en politiques publiques. Il est également l’auteur du livre Economics (anciennement rédigé avec Richard Lipsey), lequel, après avoir fait l’objet de 14 éditions, demeure le manuel d’introduction à la science économique le plus utilisé au Canada. M. Ragan signe également une chronique régulière dans le quotidien The Globe and Mail. En outre, il a été le premier rédacteur en chef du périodique World Economic Affairs au milieu des années 1990.

M. Ragan a donné une grande variété de cours universitaires de premier cycle et d’études supérieures, et en 2007, il a reçu le prix d’enseignement Noel Fieldhouse de la Faculté des Arts. Depuis plus de 15 ans, il enseigne la microéconomie pour le compte de McKinsey & Company, un cabinet d’experts-conseils de premier plan à l’échelle internationale. Il est également professeur du programme Global MBA de l’EDHEC en France, ainsi que du programme de maîtrise en administration des affaires destiné aux professionnels (EMBA) offert par McGill et HEC Montréal.

M. Ragan a obtenu un baccalauréat ès arts avec spécialisation en économie  de l’Université de Victoria en 1984 et une maîtrise en économie de l’Université Queen’s en 1985. Il a ensuite déménagé à Cambridge, au Massachusetts, où il a obtenu un doctorat en économie du Massachusetts Institute of Technology (MIT) en 1989.

Michael Sabia

Président et chef de la direction, Caisse de dépôt et placement du Québec

ichael Sabia

Michel Sabia est président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec depuis mars 2009. À ce titre, il est responsable des orientations stratégiques de l’institution et de sa croissance à l’échelle internationale.

Avant sa nomination à la Caisse, M. Sabia a travaillé à BCE où il a notamment exercé les fonctions de président et chef de la direction, de vice-président à la direction et chef de l’exploitation, ainsi que de chef de la direction de Bell Canada International. De 1993 à 1999, il s’est vu confier diverses responsabilités aux Chemins de fer nationaux du Canada, dont celles de chef de la direction financière. Il avait passé les 10 années précédentes de sa carrière dans des fonctions de cadre supérieur au ministère des Finances et au Bureau du Conseil privé au sein du gouvernement du Canada.

M. Sabia est bachelier en politique et en économie de l’Université de Toronto et détient des diplômes d’études supérieures en politique et en économie de l’Université Yale.

M. Sabia est administrateur du Foreign Policy Association of New York. Il est membre du Canada-Mexico Leadership Group et du Asia Business Leaders Advisory Council.

Parmi ses nombreuses activités communautaires, il copréside actuellement les campagnes de financement de l’Université de Montréal, de Polytechnique Montréal et de HEC Montréal.

Angela Strange

Associée, Andreessen Horowitz

Angela Strange

Angela Strange est technicienne financière et associée en matière d’investissement axé sur le consommateur à Andreessen Horowitz. Elle est également coprésidente de l’organisme à but non lucratif C100, qui assure le lien entre des entrepreneurs canadiens et certains des entrepreneurs, des dirigeants et des investisseurs en technologie expatriés les plus influents de la Silicon Valley afin d’aider les entreprises canadiennes à réussir sur la scène mondiale.

Mme Strange est entrée au service d’A16Z après avoir a été chef de produit pour Google, où elle a lancé le navigateur Chrome et contribué à son expansion pour les systèmes d’exploitation Android et iOS, pour ainsi en faire l’un des produits mobiles les plus réussis de Google.

Avant de travailler chez Google, Mme Strange a été directrice de la gestion de produits et du développement des affaires à Ruba.com (acquis par Google) et associée principale au sein de Bay Partners, où elle s’est surtout intéressée au secteur des services Internet aux particuliers.

Mme Strange a aussi travaillé à Toronto comme consultante auprès du cabinet d’experts-conseils Mercer Management Consulting dans le domaine de la technologie. Lorsqu’elle travaillait pour Mercer, elle a gagné plusieurs marathons et obtenu une septième place au classement national au Canada. Elle a passé deux années à s’entraîner comme athlète professionnelle.

Pendant qu’elle était inscrite à la maîtrise en administration des affaires à Stanford, Mme Strange a contribué à l’élaboration d’un nouveau cours au sujet de l’entrepreneuriat chez les femmes, et siégé au conseil d’administration de StartUP, un organisme à but non lucratif qui appuie les entrepreneurs à East Palo Alto.

Ilse Treurnicht

Chef de la direction, MaRS Discovery District

Ilse Treurnicht

Ilse Treurnicht est chef de la direction de MaRS Discovery District, un centre d’innovation de pointe situé à Toronto. MaRS appuie les entrepreneurs qui établissent de nouvelles entreprises à croissance rapide dans les secteurs de la santé, des technologies propres, du travail et de l’apprentissage, ainsi que des finances et du commerce, et il collabore avec des partenaires afin de catalyser, d’accroître et d’adopter l’innovation.

Mme Treurnicht s’est jointe à MaRS au début de 2005 après avoir occupé le poste de présidente et chef de la direction de Primaxis Technology Ventures, un fonds de capital de risque au démarrage axé sur le secteur des technologies de pointe. Avant Primaxis, elle était une entrepreneure qui occupait des rôles de haute direction au sein de plusieurs sociétés du domaine des technologies émergentes. Elle a siégé comme présidente du Groupe d’étude canadien sur la finance sociale en 2010, et elle est membre du Conseil des sciences, de la technologie et de l’innovation.

Mme Treurnicht détient un Ph. D. en chimie de l’Université Oxford, où elle a étudié comme boursière de la fondation Rhodes.

 

Mark Wiseman

Président et chef de la direction, Office d'investissement du régime de pensions du Canada

Mark Wiseman

M. Wiseman est devenu président et chef de la direction en juillet 2012 et est chargé de diriger l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (RPC) et ses activités de placement.

Il est entré au service de l’Office d’investissement du RPC en juin 2005 en tant que vice-président principal, Placements privés. Plus tard, il a été nommé au poste de vice-président à la direction, Placements, pour diriger l’ensemble des activités de placement de l’Office (Placements sur les marchés publics, Placements privés et Placements immobiliers).

Avant d’entrer à l’Office, M. Wiseman était responsable du programme de fonds de capitaux propres et de coinvestissements du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario. Il a en outre occupé un poste de dirigeant chez Harrowston Inc., une banque d’investissement canadienne cotée en bourse, et un poste d’avocat chez Sullivan & Cromwell, ou il a exercé à New York et à Paris.

M. Wiseman a aussi été adjoint judiciaire pour la juge en chef Beverley McLachlin à la Cour suprême du Canada. De 2004 à 2007, M. Wiseman a été président du conseil d’administration de l’Institutional Limited Partners Association, un organisme sans but lucratif au service des commanditaires dans le secteur des placements en actions de sociétés fermées à l’échelle mondiale.

M. Wiseman siège au conseil d’administration de la Coalition canadienne pour une bonne gouvernance, est coprésident de l’initiative Focusing Capital on the Long Term et siège au conseil de plusieurs organismes sans but lucratif, dont le Capital Markets Institute, l’hôpital Mount Sinai à Toronto, et Right To Play International. M. Wiseman a été président de la campagne Centraide de 2015 à Toronto, ainsi que président du conseil de Youth Without Shelter, un refuge pour les jeunes sans-abri en situation d’urgence.

M. Wiseman est titulaire d’un baccalauréat ès arts de l’Université Queen’s ainsi que d’un diplôme en droit et d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université de Toronto. Il a en outre reçu une bourse d’études Fulbright de l’Université Yale, où il a obtenu une maîtrise en droit. Il est également membre agréé de l’Institut des administrateurs de sociétés.