Archivé - Le gouvernement du Canada annonce qu’il s’est dessaisi du reste de sa participation dans General Motors

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

La création d’emplois, la croissance et la prospérité à long terme demeurent la grande priorité du gouvernement

Le 6 avril 2015 – Ottawa (Ontario) – Ministère des Finances

Le ministre des Finances, Joe Oliver, a annoncé aujourd’hui que le Canada s’était dessaisi du reste de sa participation dans la General Motors Company (GM).

La Corporation d’investissement GEN du Canada (GEN du Canada) a vendu la totalité des dernières actions ordinaires de GM que le Canada détenait (73 389 831 actions) à Goldman, Sachs & Co au moyen d’une opération non inscrite visant un bloc de titres. De plus amples détails au sujet de cette vente d’actions seront rendus publics lorsque GEN du Canada la déclarera aux organismes de réglementation des valeurs mobilières du Canada et des États-Unis, au cours des prochains jours.

À la suite de cette vente, le gouvernement du Canada a rempli son engagement à se départir de sa participation dans GM aussitôt qu’il serait possible de le faire tout en maximisant la valeur de cette participation dans l’intérêt des contribuables canadiens.

Les faits en bref

  • Le secteur de l’automobile constitue la plus grande composante des industries de fabrication au Canada et l’un des principaux moteurs de l’activité économique au pays. Il procure des emplois directs à 117 000 Canadiens ainsi que des emplois indirects à 377 000 autres Canadiens dans les domaines de l’assemblage des véhicules et de la production de pièces d’automobiles.
  • On estime que les mesures du gouvernement pour soutenir la santé financière et la viabilité du secteur canadien de l’automobile ont permis de préserver quelque 52 000 emplois au Canada au cœur de la récession mondiale.
  • L’économie canadienne a affiché l’un des meilleurs bilans au chapitre de la création d’emplois parmi les pays du Groupe des Sept (G 7) pendant la reprise : plus de 1,2 million d’emplois ont été créés depuis juillet 2009.

Citation

« Grâce à la mesure annoncée aujourd’hui, nous avons éliminé une source d’exposition des contribuables canadiens au risque du marché et retourné la propriété de GM au secteur privé, après avoir soutenu l’apport continu de GM à l’économie canadienne. Comme nous l’avons dit dès le début, notre investissement dans GM se voulait temporaire. Nous n’avons jamais cru que le gouvernement devait être actionnaire d’une société du secteur privé pour une période indéfinie. »

- Joe Oliver, ministre des Finances

Produits connexes

Contacts

Melissa Lantsman
Directrice des communications
Cabinet du ministre des Finances
613-369-5696

Stéphanie Rubec
Relations avec les médias
Ministère des Finances
613-369-4000

Restez branchés