Archivé - Un rapport du FMI souligne le solide bilan économique du gouvernement Harper

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Le 26 novembre 2014 – Ottawa (Ontario)– Ministère des Finances

Le ministre des Finances, Joe Oliver, a accueilli favorablement aujourd’hui la publication de la déclaration finale de la mission de consultation annuelle au titre de l’article IV réalisée au Canada par le Fonds monétaire international (FMI), laquelle déclaration a de nouveau mis en relief l’efficacité du plan du gouvernement axé sur des impôts bas pour créer des emplois, favoriser la croissance et assurer la prospérité à long terme.

Dans le cadre de ses observations formulées au sujet de la vigueur de l’économie canadienne, la mission du FMI a salué les progrès que le gouvernement a réalisés en ce qui concerne l’élimination des déficits, ainsi que les mesures annoncées récemment visant à réduire le fardeau fiscal des familles canadiennes qui travaillent fort. Le FMI a aussi indiqué que les mesures prises depuis 2008 afin de garantir la viabilité à long terme du marché du logement canadien se sont avérées efficaces.

Selon le rapport de la mission du FMI, l’économie du Canada a affiché une croissance vigoureuse au cours de la dernière année. En outre, l’amélioration de la situation sur le marché du travail au pays, qui s’est accélérée récemment, a entraîné une baisse du taux de chômage à 6,5 % en octobre, soit le niveau le plus bas depuis la fin de la crise.

Le gouvernement Harper mettra de l’avant une loi qui exigera le dépôt de budgets équilibrés lorsque la conjoncture économique est normale, et qui fixera des échéanciers précis pour le rétablissement de l’équilibre budgétaire en cas de crise économique. Le gouvernement fait bon accueil aux recommandations du FMI selon lesquelles les dispositions législatives concernant l’atteinte de l’équilibre budgétaire doivent être transparentes et souples, et doivent permettre d’assurer la convergence vers les objectifs à moyen terme des autorités, et ce, tout en prévoyant une certaine souplesse dans l’éventualité où des chocs surviendraient afin d’éviter la procyclicité.

Les faits en bref

La mission de consultation annuelle au titre de l’article IV du FMI réalisée au Canada a présenté les conclusions suivantes :

  • Les capacités de production excédentaires au sein de l’économie canadienne ont diminué progressivement et la croissance est demeurée légèrement supérieure à son potentiel dans la plupart des trimestres depuis 2013.
  • Le Canada est sur la bonne voie pour rétablir l’équilibre budgétaire en 2015 et la dette du pays emprunte une trajectoire résolument descendante. Dans ce contexte, les réductions d’impôt et la bonification des prestations pour enfants annoncées récemment afin de soutenir les familles sont conformes à l’atteinte des objectifs budgétaires du gouvernement.
  • La mission du FMI a ajouté qu’elle voyait l’utilité, pour les gouvernements, de recourir aux ressources budgétaires disponibles afin de mettre en œuvre des mesures ciblées favorisant la croissance en appui à l’investissement des entreprises et à la productivité.
  • Les exportations non énergétiques ont entraîné le redressement des exportations canadiennes en 2014, ce qui est attribuable au raffermissement de la reprise aux États-Unis et à la faiblesse du dollar canadien.
  • Le ratio de la dette au revenu des ménages au pays s’est grandement stabilisé depuis 2013.
  • La croissance au pays devrait demeurer vigoureuse.

Citation

« Le rapport de la mission du FMI confirme une fois de plus que le Plan d'action économique de notre gouvernement porte ses fruits. Sous la direction du premier ministre Stephen Harper, nous donnons suite à notre grande priorité : créer des emplois, favoriser la croissance et assurer la prospérité à long terme, grâce à la réduction du fardeau fiscal et au rétablissement de l'équilibre budgétaire en 2015. Nous vivons à une période où il fait vraiment bon d'être Canadien. »

- Joe Oliver, ministre des Finances

Liens connexes

Contacts

Nicholas Bergamini
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Finances
613-369-5696

Stéphanie Rubec
Relations avec les médias
Ministère des Finances
613-369-4000

Restez branchés