Archivé - Le gouvernement du Canada annonce la désignation de bourses du Brésil et de la Corée

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

La reconnaissance de bourses de valeurs du Brésil et de la Corée donne plus d’options aux investisseurs canadiens

Le 18 novembre 2014 – Ottawa (Ontario) – Ministère des Finances

Le ministre des Finances, Joe Oliver, a annoncé aujourd’hui que les bourses du Brésil et de la Corée avaient été reconnues comme bourses de valeurs désignées au Canada.

Les investisseurs canadiens portent de plus en plus d’attention aux titres étrangers transigés à des bourses étrangères afin d’accroître le rendement de leurs investissements et de diversifier leur portefeuille en vue d’atteindre leurs objectifs d’épargne. L’ajout des bourses BM&F Bovespa du Brésil et Korea Exchange (KOSPI et KOSDAQ) de la Corée, le 31 octobre 2014, à la liste des bourses de valeurs désignées élargit l’éventail des placements admissibles que les Canadiennes et les Canadiens peuvent détenir dans un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) ou dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI).

La liste complète des bourses de valeurs désignées est affichée sur le site Web du ministère des Finances.

Les faits en bref

  • Le système actuel de bourses de valeurs compte trois types d’établissements, à savoir les bourses de valeurs désignées, les bourses de valeurs reconnues et les bourses de valeurs. Le statut de bourse de valeurs désignée est particulièrement important dans le cas des investissements dans des REER, où les actions inscrites à ces bourses de valeurs sont des placements admissibles. Ces actions sont aussi des placements admissibles aux CELI et à d’autres régimes enregistrés.
  • Il incombe au ministre des Finances de veiller à ce que les placements bénéficiant d’un traitement fiscal préférentiel soient négociés sur des marchés transparents, bien gouvernés et bien réglementés. Les bourses de valeurs désignées doivent donc faire l’objet d’une désignation explicite, au moyen d’un avis public donné par le ministre des Finances.
  • À l’heure actuelle, on compte 44 bourses de valeurs désignées.
  • Le budget de 2007 renfermait l’engagement d’officialiser le processus de demande de désignation que les bourses de valeurs doivent suivre ainsi que les critères fondés sur des principes que le gouvernement applique pour évaluer les demandes.
  • Le processus de désignation simplifié mis en œuvre en 2008 a accéléré l’examen des demandes soumises par les bourses de valeurs et accru la transparence concernant les critères utilisés au cours de l’évaluation de ces demandes.

Citation

« Je suis heureux d’annoncer l’ajout de bourses du Brésil et de la Corée à la liste des bourses de valeurs désignées au Canada. Les Canadiens devraient avoir accès à un vaste éventail d’options de placement qui conviennent le mieux à leurs besoins, en particulier dans le cadre d’importants mécanismes d’épargne comme les REER et les CELI. Les Canadiens auront l’assurance que les titres de ces bourses auxquelles ils auront désormais accès sont négociés sur des marchés transparents, bien gouvernés et bien réglementés. »

- Joe Oliver, ministre des Finances

Produits connexes

Contacts

Nicholas Bergamini
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Finances
613-369-5696

Stéphanie Rubec
Relations avec les médias
Ministère des Finances
613-369-4000

Restez branchés