Archivé - Le gouvernement du Canada favorise la création d’emplois et la croissance en investissant dans un nouveau fonds de fonds de capital de risque

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Le gouvernement investit dans un troisième fonds de fonds et contribue ainsi au dynamisme d’un secteur du capital de risque dirigé par le secteur privé au Canada

Le 18 novembre 2014 – Ottawa (Ontario) – Ministère des Finances

Le ministre des Finances, Joe Oliver, a annoncé aujourd’hui un investissement du gouvernement du Canada dans le Kensington Venture Fund, un fonds de fonds dirigé par le secteur privé, qui constitue une nouvelle étape dans la réalisation du Plan d’action sur le capital de risque (PACR) du gouvernement du Canada.

Le Kensington Venture Fund, le troisième fonds de fonds mis sur pied dans le cadre du PACR, a mobilisé, à sa première clôture, des engagements de 160 millions de dollars, dont 107 millions provenaient d’institutions, de sociétés privées et d’investisseurs individuels et 53 millions du gouvernement du Canada.

Le fonds misera principalement sur des occasions d’investissement dans le secteur des technologies propres et des technologies énergétiques ainsi que dans les technologies de l’information et des communications. Il investira principalement dans des fonds de capital de risque qui mettent l’accent sur des entreprises au stade de démarrage ou à un stade intermédiaire de développement, et il effectuera des placements directs dans des entreprises de l’ensemble du Canada. 

La société Kensington Capital Partners a été choisie par les principaux investisseurs pour agir à titre de commandité du fonds, à la suite d’un processus de sélection équitable et concurrentiel mené par le Groupe d’experts sur le capital de risque. Kensington Capital Partners prendra les décisions d’investissement conformément aux principes du marché, afin de maximiser le rendement.

Le gouvernement du Canada a accepté de prendre un engagement de capital de 1 $ pour chaque somme de 2 $ engagée par des investisseurs du secteur privé dans le nouveau Fonds, sous réserve d’un apport maximal de 100 millions de dollars. Le fonds recherchera d’autres investisseurs afin d’atteindre sa taille cible et prévoit effectuer une seconde clôture en 2015.

Les commanditaires initiaux du Fonds sont :

  • BDC Capital Inc. (pour le compte du gouvernement du Canada)
  • BMO Groupe financier
  • Banque CIBC
  • Banque Royale du Canada
  • Banque Scotia
  • Groupe de la Banque TD
  • OpenText Corporation
  • Richardson GMP
  • des investisseurs individuels

Les faits en bref

  • L’investissement du gouvernement du Canada dans le Kensington Venture Fund représente la plus récente étape du PACR, une stratégie dotée de 400 millions de dollars que le premier ministre Stephen Harper a lancée en janvier 2013 pour favoriser la hausse des investissements en capital de risque du secteur privé dans des entreprises en démarrage et ainsi contribuer au dynamisme d’un secteur du capital de risque dirigé par le secteur privé au Canada.
  • Le PACR contient l’engagement d’établir jusqu’à quatre nouveaux fonds de fonds dirigés par le secteur privé, en partenariat avec des investisseurs du secteur privé et les provinces intéressées.
  • La Banque de développement du Canada facilite la mise en œuvre du PACR pour le compte du gouvernement du Canada en fournissant une expertise indépendante, en exerçant une diligence raisonnable, en appuyant les négociations avec les fonds et d’autres investisseurs et en facilitant le déploiement des investissements du PACR.

Citation

« Le Canada a besoin d’un écosystème de capital de risque solide qui favorisera des investissements accrus du secteur privé dans des entreprises au stade de démarrage partout au pays. Nous voulons tous que les entreprises qui seront les prochains chefs de file mondiaux, ainsi que les emplois qui en résulteront, prennent naissance ici même au Canada. C’est pourquoi la mise sur pied du fonds Kensington Venture Fund revêt autant d’importance. »

- Joe Oliver, ministre des Finances

Produit connexe

Lien connexe

Contacts

Nicholas Bergamini
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Finances
613-369-5696

Stéphanie Rubec
Relations avec les médias
Ministère des Finances
613-369-4000

Restez branchés