Archivé - Le ministre des Finances met en relief les avantages du Plan d’action économique de 2014 pour le Nouveau-Brunswick et le Canada

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

La province bénéficie de mesures d’aide importantes et ciblées dans bon nombre de secteurs

Le 7 août 2014 – Moncton (Nouveau-Brunswick) – Ministère des Finances

Dans un discours prononcé devant les membres de la Chambre de commerce du Grand Moncton, le ministre des Finances, Joe Oliver, a souligné aujourd’hui les nombreux avantages que le Nouveau-Brunswick et les autres parties du Canada retirent du Plan d’action économique de 2014 du gouvernement Harper. Le ministre Oliver a également réitéré que la grande priorité du gouvernement consistait à créer des emplois et à stimuler la croissance économique grâce à des impôts peu élevés et à une intensification des échanges commerciaux, tout en demeurant sur la bonne voie pour rétablir l’équilibre budgétaire en 2015.

Les faits en bref

  • Depuis que le gouvernement a mis en œuvre le Plan d’action économique en réponse à la récession mondiale, la performance du Canada a été meilleure que celle de la plupart des pays développés.
  • Le Fonds monétaire international et l’Organisation de coopération et de développement économiques prévoient tous deux que la croissance de l’économie canadienne sera l’une des plus fortes parmi les pays du Groupe des Sept (G-7) cette année et l’an prochain.
  • Le Nouveau-Brunswick recevra 860 millions de dollars sur dix ans en financement fédéral réservé, dont 390 millions provenant du nouveau Fonds Chantiers Canada et 470 millions du Fonds fédéral de la taxe sur l’essence. 
  • Le 20 juin dernier, le premier ministre a annoncé que le réseau Propel ICT du Nouveau-Brunswick avait été retenu pour poursuivre le processus de sélection aux termes du Programme canadien des accélérateurs et des incubateurs.
  • En vertu du Programme des chaires de recherche du Canada, le gouvernement apporte un soutien totalisant 1,3 million de dollars par année à 10 chercheurs de premier rang établis dans les institutions postsecondaires de Moncton.

Citations

« Afin que le Nouveau-Brunswick et le Canada maintiennent leur dynamisme, nous devons nous appuyer sur les facteurs économiques fondamentaux dont nous bénéficions et sur un bilan que de nombreux autres pays envient. Le respect de cet engagement, notamment le rétablissement de l’équilibre budgétaire en 2015, contribuera à favoriser une économie vigoureuse et en croissance qui génère des emplois stables et bien rémunérés partout au pays. »

- Joe Oliver, ministre des Finances

Liens connexes

Contacts

Melissa Lantsman
Directrice des communications
Cabinet du ministre des Finances
613-996-7861

Jack Aubry
Relations avec les médias
Ministère des Finances
613-996-8080

Restez branchés