Archivé - Le ministre des Finances se réjouit des constatations des rapports du FMI concernant le Programme d'évaluation du secteur financier et l'efficacité de la gestion de l'économie canadienne

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Le Fonds monétaire considère que le Canada répond efficacement à l’endettement des ménages, que ses banques sont bien capitalisées, que ses systèmes financiers sont solides et que ses efforts pour rétablir l’équilibre budgétaire sont adéquats.

Le 3 février 2014 – Ottawa (Ontario) – Ministère des Finances

Le ministre des Finances, Jim Flaherty, s'est réjoui aujourd'hui des constatations de deux rapports du FMI, l'un portant sur le Programme d'évaluation du secteur financier (PESF) et l'autre sur les consultations de 2013 au titre de l'article IV avec le Canada.

Le rapport au sujet du PESF fait l'éloge du système financier du Canada pour avoir traversé avec succès la crise financière mondiale et pour être demeuré résilient en présence de risques externes. Le rapport attire également l'attention sur certains facteurs clés de la réussite continue du secteur financier du Canada, notamment la vigueur de l'économie canadienne et la solidité de la situation budgétaire du pays, une infrastructure réglementaire à l'égard du secteur financier qui fonctionne bien et qui est axée sur la collaboration, une surveillance efficace et efficiente, ainsi que des institutions financières bien capitalisées et rentables.

Outre ce rapport du PESF, publié tous les cinq ans, qui salue le solide système financier du Canada, le FMI dresse un portrait favorable de la situation et du cadre stratégique économiques du Canada dans le rapport sur les consultations de 2013 au titre de l’article IV. Le FMI déclare également qu’il s’attend à ce que le gouvernement rétablisse l’équilibre budgétaire en 2015, soulignant au passage que les progrès réalisés à ce chapitre sont adéquats, en ce sens qu’ils permettent de rétablir une marge de manœuvre dans la reprise qui fait suite à la récession mondiale.

Les deux rapports vantent aussi les mérites de l’entente de principe conclue entre la Colombie-Britannique, l’Ontario et le Canada en vue de la mise sur pied d’un régime coopératif de réglementation des marchés des capitaux, lequel est présenté comme une façon pratique de générer des gains d’efficience et de gérer les risques systémiques relatifs à ces marchés. On prévoit que le nouvel organisme de réglementation sera opérationnel d’ici le 1er juillet 2015.

Le ministre s’est réjoui des constatations de ces examens qui indiquent que le système financier canadien est en bonne santé et que les mesures que le gouvernement a adoptées ces dernières années ont réussi à modérer la croissance de l’endettement des ménages et qu’elles aident à garantir la stabilité à long terme du marché du logement.

Les deux rapports se trouvent sur le site web du FMI.

.

Les faits en bref

  • Le PESF consiste en une analyse exhaustive et approfondie du secteur financier d'un pays donné. Cette analyse permet aux pays membres du FMI de recevoir une évaluation de la stabilité de leur système financier national et de la conformité de celui-ci aux normes et aux codes réglementaires internationaux.
  • Le Canada a été le premier pays du Groupe des Sept (G-7) à procéder à un examen du PESF, au moment où le Programme en était au stade de projet pilote en 1999-2000. Par la suite, le plus récent examen du PESF concernant le Canada avait été publié le 13 février 2008. Ainsi, ce nouvel examen du PESF concernant le Canada est le premier à avoir été rendu public depuis la fin de la récession mondiale.
  • Parmi les autorités de réglementation canadiennes ayant participé à l'évaluation, on compte le ministère des Finances, le Bureau du surintendant des institutions financières, la Banque du Canada, la Société d'assurance-dépôts du Canada, l'Agence de la consommation en matière financière du Canada, la Société canadienne d'hypothèques et de logement, Statistique Canada ainsi que certains organismes provinciaux de réglementation de l'assurance et des marchés des valeurs mobilières. Des participants du secteur privé, des associations professionnelles et des universitaires ont également été consultés sur diverses questions.
  • Le rapport au titre de l’article IV indique que :
    • Le Canada continue de réaliser des progrès adéquats au chapitre de l’assainissement des finances publiques.
    • Le système bancaire canadien est bien capitalisé et rentable, et il ne comporte qu’un faible niveau de prêts non productifs.
    • Les mesures adoptées au cours des dernières années ont réussi à modérer le rythme d’accroissement de l’endettement des ménages ainsi qu’à tempérer l’activité du marché du logement.

    Citations

    « Nous tenons à remercier le FMI de ces examens approfondis, et nous étudierons soigneusement leurs recommandations dans le but de maintenir nos saines politiques économiques et l'avantage du secteur financier canadien. Afin que le Canada demeure en bonne posture pour résister aux chocs éventuels et qu'il puisse donner suite aux priorités futures des Canadiens, il est essentiel que la saine gestion économique du gouvernement demeure empreinte de vigilance et que nous rétablissions l'équilibre budgétaire en 2015 afin de préserver l'avantage économique du Canada. »

    - Jim Flaherty, ministre des Finances

    Produits connexes

    Liens complémentaires

    Contacts

    Marie Prentice
    Attachée de presse
    Cabinet du ministredes Finances
    613-996-7861

    Jack Aubry
    Relations avec les médias
    Ministère des Finances
    613-996-8080

    Restez branchés