Ottawa, le 16 décembre 2009
2009-117

Archivé - Le gouvernement du Canada dépose le Rapport sur la gestion de la dette

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Document connexe

L’honorable Jim Flaherty, ministre des Finances, a déposé aujourd’hui au Parlement le Rapport sur la gestion de la dette pour l’exercice 2008-2009. D’après ce rapport, en dépit d’une récession synchronisée et de turbulences financières à l’échelle mondiale, le marché des titres du gouvernement du Canada a bien répondu aux besoins accrus liés aux mesures de stimulation budgétaire. En effet, malgré la plus grande volatilité du marché, la couverture des émissions de bons du Trésor et d’obligations par les soumissionnaires lors des adjudications a continué d’être bonne.

« Le Canada a bénéficié d’un bassin diversifié d’investisseurs bien disposés grâce à la solidité de sa situation financière, jumelée à notre politique de maintien du bon fonctionnement d’un marché de titres liquides », a déclaré le ministre Flaherty.

« Le ratio de la dette nette au produit intérieur brut du Canada est le moins élevé parmi tous les pays membres du Groupe des Sept, et peu d’autres pays peuvent prétendre que leurs facteurs économiques et financiers fondamentaux sont aussi solides que ceux du Canada », a-t-il ajouté.

En 2008-2009, la dette fédérale, ou le déficit accumulé, a augmenté de 6,1 milliards de dollars pour s’établir à 463,7 milliards, mais elle demeure inférieure de près de 100 milliards à son niveau record enregistré en 1996-1997.

Toutefois, la dette contractée sur les marchés s’est accrue de 116,8 milliards de dollars, surtout en raison des mesures incluses dans le Cadre de financement exceptionnel pour faciliter l’accès au financement. Cette hausse a été compensée en grande partie par l’acquisition d’actifs financiers correspondants. De plus, ces actifs devraient produire de modestes bénéfices, dépassant les coûts d’emprunt assumés par le gouvernement.

Les frais de la dette publique ont diminué pour s’établir à 31,0 milliards de dollars en 2008-2009, surtout à cause de la baisse du taux d’intérêt effectif moyen applicable à la dette portant intérêt.

Le Rapport sur la gestion de la dette peut être consulté sur le site Web du ministère des Finances à l’adresse www.fin.gc.ca.

_______________________________________________________
Pour plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Annette Robertson
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Finances
613-996-7861

Jack Aubry
Relations avec les médias
Ministère des Finances
613-996-8080

Pour recevoir un courriel chaque fois qu'un communiqué est publié, inscrivez-vous à www.fin.gc.ca/scripts/register-fra.asp.