L'emploi, la forte croissance économique et des investissements judicieux se traduisent par de meilleurs résultats

Le 19 septembre 2017 – Ottawa (Ontario) – Ministère des Finances Canada

Le gouvernement du Canada effectue des investissements qui créent des emplois, stimulent l’économie et ouvrent des possibilités pour la classe moyenne et ceux qui travaillent fort pour en faire partie.

Le plan ambitieux du gouvernement fonctionne. En effet, au cours de la dernière année, 400 000 emplois ont été créés, la majorité étant des postes à plein temps. En enregistrant la progression la plus forte de son produit intérieur brut (PIB) réel depuis une décennie, le Canada affiche désormais la croissance la plus rapide des pays du G7.

Le ministère des Finances du Canada a rendu public aujourd’hui le Rapport financier annuel du gouvernement du Canada de 2016-2017. Pour l’exercice qui s’est terminé le 31 mars 2017, le déficit budgétaire s’établit à 17,8 milliards de dollars, soit un niveau bien en deçà des 23,0 milliards prévus dans le budget de 2017 et des 11,6 milliards prévus dans le budget de 2016.

Le gouvernement est résolu à gérer sainement les finances publiques alors qu’il poursuit ses investissements afin de soutenir une croissance économique durable ainsi qu’une classe moyenne forte, tout en préservant l’avantage que présente le faible niveau d’endettement du Canada pour les générations actuelles et futures.

Les faits en bref

  • Les revenus ont diminué de 2,0 milliards de dollars (0,7 %) par rapport à 2015–2016. Les charges de programmes ont augmenté de 16,2 milliards (6,0 %), en raison de l’augmentation des principaux paiements de transfert aux particuliers, des principaux paiements de transfert à d’autres paliers de gouvernement et des autres paiements de transfert. Les frais de la dette publique ont diminué de 1,3 milliard (5,2 %), en raison de la baisse du taux d’intérêt effectif moyen sur l’encours de la dette portant intérêt.
  • La dette fédérale (soit la différence entre le total des passifs et le total des actifs) s’établissait à 631,9 milliards de dollars au 31 mars 2017. Le ratio de la dette fédérale au PIB était de 31,2 %, soit 0,3 point de pourcentage de moins que les prévisions établies dans le budget de 2017 et un point de pourcentage entier de moins que ce qui avait été prévu initialement dans le budget de 2016.
  • Comme l’a signalé le Fonds monétaire international (FMI), le ratio de la dette nette au PIB de l’ensemble des administrations publiques du Canada, qui inclut la dette nette des administrations fédérale, provinciales, territoriales et locales ainsi que les actifs nets détenus par le Régime de pensions du Canada et le Régime de rentes du Québec, s’établissait à 27,6 % en 2016. Il s’agit du niveau le plus faible parmi les pays du G7, qui, d’après les prévisions du FMI, devraient afficher une dette nette moyenne de 83,0 % du PIB pour cette même année.
  • Pour la 19e année consécutive, le gouvernement a reçu une opinion non modifiée du vérificateur général du Canada sur ses états financiers consolidés.

Produits connexes

Les médias peuvent s'adresser à :

Chloé Luciani-Girouard
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Finances
chloe.luciani-girouard@canada.ca
613-369-5699

Relations avec les médias
Ministère des Finances Canada
fin.media-media.fin@canada.ca
613-369-4000

Demandes de renseignements généraux

Téléphone : 613-369-3710
Télécopieur : 613-369-4065
Téléimprimeur : 613-369-3230
Courriel : fin.financepublic-financepublique.fin@canada.ca

Restez branchés