Le renforcement du Régime de pensions du Canada est maintenant une réalité

Le 2 mars 2017 – Mississauga (Ontario) – Ministère des Finances Canada

Le plan du gouvernement visant à renforcer la classe moyenne et à en assurer la croissance comprend des mesures destinées à aider les Canadiennes et les Canadiens à atteindre leur objectif de vivre une retraite plus sûre et dans la dignité.

Le ministre des Finances, Bill Morneau, a marqué aujourd'hui la dernière étape dans la mise en œuvre d'un Régime de pensions du Canada (RPC) amélioré en annonçant que le gouverneur général avait signé le décret qui fait entrer en vigueur la bonification du RPC prévue dans le projet de loi C-26, ce qui signifie que les gouvernements du Canada ont satisfait à toutes les exigences législatives pour la mise en œuvre de la bonification convenue. Pour l'occasion, le ministre Morneau était accompagné de la mairesse de Mississauga, Bonnie Crombie, de l'ancienne mairesse de Mississauga, Hazel McCallion, et du député fédéral de Mississauga-Centre, Omar Alghabra.

Le renforcement du RPC permettra aux Canadiens de disposer de plus d'argent à la retraite, de sorte qu'ils puissent moins s'inquiéter au sujet de leur épargne et mettre davantage l'accent sur le fait de passer de bons moments avec leur famille.

En tant que gestionnaires conjoints du RPC, le gouvernement du Canada et les gouvernements provinciaux du pays ont collaboré en vue de conclure, le 20 juin 2016 à Vancouver, un accord historique visant à renforcer le RPC et à réduire de façon significative le risque de ne pas épargner suffisamment pour la retraite.

Citation

« Aujourd'hui, nous marquons l'étape finale dans la mise en œuvre d'un RPC bonifié qui procurera aux travailleurs d'aujourd'hui et aux générations à venir une retraite plus sûre et plus digne. Je tiens à remercier les ministres des Finances du Canada pour leur travail acharné qui a abouti à la conclusion d'un accord historique visant à améliorer davantage le RPC. Leur engagement en vue d'améliorer la vie des Canadiens à la retraite représente un exemple de ce que nous pouvons accomplir ensemble, ainsi qu'un exemple de ce qui peut se faire de mieux en matière de fédéralisme. Cette bonification du RPC ne signifie pas seulement que les Canadiens recevront plus d'argent à leur retraite, mais également que l'économie sera plus forte et qu'il y aura plus d'emplois pour la classe moyenne à long terme.»

 

- Bill Morneau, ministre des Finances

Les faits en bref

  • La bonification du RPC, qui est maintenant entièrement inscrite dans la loi et pleinement en vigueur, augmentera la prestation de retraite maximale du RPC d'environ 50 %. Actuellement, la prestation annuelle maximale du RPC est de 13 370 $. En dollars actuels, le RPC bonifié représente une augmentation de près de 7 000 $ de la prestation maximale, qui passera à environ 20 000 $. Les cotisations au RPC augmenteront légèrement sur sept ans à compter de 2019, et il faudra environ 40 ans de cotisations pour qu'un travailleur accumule pleinement la prestation bonifiée.
  • La bonification accomplit deux choses qui permettront aux cotisants d'atteindre cet objectif :
    • D'abord, elle augmentera la part des gains annuels que les particuliers recevront à la retraite, la faisant passer du quart au tiers. Ainsi, un particulier qui gagne 50 000 $ par année en dollars actuels pendant sa vie active recevra environ 16 000 $ par année à la retraite au lieu du montant actuel d'environ 12 000 $.
    • De plus, la bonification augmentera de 14 % la fourchette maximale du revenu assujetti au RPC, de manière à ce que les personnes qui gagnent plus d'argent reçoivent des prestations plus élevées à la retraite.
  • Le RPC constitue un pilier central du système de revenu de retraite global du Canada, et il procure actuellement 37,3 milliards de dollars en prestations à 5,2 millions de Canadiens.
  • Les dispositions législatives fédérales visant à mettre en œuvre l'accord conclu par les ministres des Finances du Canada (le projet de loi C-26) a reçu la sanction royale le 15 décembre 2016.
  • Les modifications apportées au RPC dans le projet de loi C-26 devaient être formellement approuvées par au moins sept provinces représentant au moins les deux tiers de la population. Le consentement des provinces a été obtenu par la publication de décrets provinciaux des neuf provinces signataires.
  • Une fois le consentement des provinces obtenu, les dispositions législatives du RPC exigeaient également qu'un décret fédéral fixe la date à laquelle les changements au RPC entreront en vigueur.

Liens connexes

Les médias peuvent s'adresser à :

Annie Donolo
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Finances
annie.donolo@canada.ca
613-769-7187

Relations avec les médias
Ministère des Finances Canada
fin.media-media.fin@canada.ca
613-369-4000

Demandes de renseignements généraux

Téléphone : 613-369-3710
Télécopieur : 613-369-4065
Téléimprimeur : 613-369-3230
Courriel : fin.financepublic-financepublique.fin@canada.ca

Restez branchés