Archivé - Le gouvernement Harper dépose un avis de motion de voies et moyens visant à mettre en œuvre des baisses d'impôt pour les familles

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Le 24 mars 2015 – Ottawa (Ontario) – Ministère des Finances

Le ministre des Finances, Joe Oliver, a déposé aujourd’hui à la Chambre des communes un avis de motion de voies et moyens visant à mettre en œuvre les plus récentes baisses d’impôt du gouvernement Harper pour les familles qui travaillent fort, lesquelles mesures ont été annoncées par le premier ministre Stephen Harper le 30 octobre 2014.

Les faits en bref

  • L’avis de motion de voies et moyens comporte la nouvelle baisse d’impôt pour les familles, l’augmentation des plafonds de la déduction pour frais de garde d’enfants et l’abrogation du crédit d’impôt pour enfants. 
  • La baisse d’impôt pour les familles est un nouveau crédit d’impôt fédéral pour les couples qui ont de jeunes enfants. Elle permet à l’un des conjoints de transférer effectivement jusqu’à 50 000 $ de son revenu imposable à l’autre conjoint dont le revenu se situe dans une fourchette d’imposition inférieure, afin d’obtenir une réduction d’impôt maximale de 2 000 $ par couple ayant des enfants âgés de moins de 18 ans.
  • Les plafonds de la déduction pour frais de garde d’enfants augmenteraient de 1 000 $, à compter de l’année d’imposition 2015. Le montant maximal qui peut être demandé passerait de 7 000 $ à 8 000 $ par enfant âgé de moins de 7 ans, de 4 000 $ à 5 000 $ par enfant de 7 à 16 ans et de 10 000 $ à 11 000 $ par enfant admissible au crédit d’impôt pour personnes handicapées.
  • Le crédit d’impôt pour enfants serait remplacé par une Prestation universelle pour la garde d’enfants (PUGE) bonifiée à compter de l’année d’imposition 2015. Cette bonification proposée ferait passer la prestation mensuelle de 100 $ à 160 $ pour chaque enfant âgé de moins de 6 ans. La PUGE serait également élargie de manière à ce que les parents reçoivent 60 $ par mois pour chaque enfant âgé de 6 à 17 ans.
  • Cet ensemble de mesures annoncé le 30 octobre 2014 profitera à toutes les familles canadiennes qui ont des enfants, c’est-à-dire environ 4 millions de familles au total.
  • Le gouvernement Harper a pris plus de 180 mesures d’allègement fiscal depuis son arrivée au pouvoir en 2006. En 2015, l’ensemble de ces mesures, conjugué à la bonification proposée de la Prestation universelle pour la garde d’enfants (PUGE), permettra à une famille type de quatre personnes et à deux revenus d’épargner jusqu’à 6 600 $.

Citation

« Les parents canadiens travaillent fort pour joindre les deux bouts. Nous savons ce que les Canadiennes et les Canadiens veulent : un gouvernement qui donne des moyens aux mères et aux pères et qui n’impose pas davantage leur revenu durement gagné. Ils ont besoin d’un gouvernement qui leur permet de conserver une plus grande part de leur argent afin qu’ils puissent offrir ce qu’il y a de mieux à leurs enfants. Sous la direction du premier ministre Stephen Harper, c’est exactement ce que fait notre gouvernement grâce à son programme d’avantages pour les familles. À l’heure actuelle, les Canadiens payent moins d’impôts fédéraux qu’à l’époque où John Diefenbaker était premier ministre, dans les années 1960. Il s’agit du fardeau fiscal fédéral le moins élevé depuis plus d’un demi-siècle et d’une réalisation qui favorise la création d’emplois, la croissance et la prospérité à long terme d’un océan à l’autre. »

- Joe Oliver, ministre des Finances

Produit connexe

Liens connexes

Contacts

Melissa Lantsman
Directrice des communications
Cabinet du ministre des Finances
613-369-5696

Stéphanie Rubec
Relations avec les médias
Ministère des Finances
613-369-4000

Restez branchés


4 nouvelles mesures proposées. Pour détails, voir la version PDF qui suit
Version PDF [515 ko]