Ottawa, le 30 juillet 2012
2012-084

Archivé - Le ministre des Finances annonce la date de transition concernant l’élimination de la pièce d’un cent

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Documents connexes :


Aujourd'hui, l’honorable Jim Flaherty, ministre des Finances, a annoncé que la Monnaie royale canadienne cesserait officiellement la distribution des pièces  d’un cent le 4 février 2013. Dans le Plan d’action économique de 2012, le gouvernement Harper a annoncé qu’il éliminerait la pièce d’un cent du système de pièces de monnaie du Canada.

Le gouvernement Harper retirera la pièce d’un cent en raison de ses coûts de production excessifs et croissants par rapport à sa valeur nominale, du fait que les Canadiennes et les Canadiens accumulent de plus en plus ces pièces chez eux, de considérations environnementales, ainsi que des coûts élevés que sa manutention impose aux détaillants, aux institutions financières et, de façon générale, à l’économie. On estime que cette mesure générera des économies de 11 millions de dollars par année pour les contribuables.

En l’absence de pièces d’un cent, le montant des opérations réglées en espèces devrait être arrondi au multiple de cinq cents le plus proche, selon des règles équitables et transparentes. En matière d’arrondissement des montants des opérations en espèces effectuées par la population canadienne, le gouvernement appliquera les lignes directrices ci-jointes, lesquelles ont été utilisées dans d’autres pays. Les transactions électroniques, telles que l’utilisation de cartes de débit, de cartes de crédit et de chèques, ne feront pas l’objet d’un arrondissement.

« L’établissement d’une date de transition précise permet aux consommateurs, aux entreprises, aux organismes de bienfaisance et aux institutions financières de se préparer au changement qui aura lieu en février, a déclaré le ministre Flaherty. Nous désirons remercier tous les Canadiens de nous avoir exprimé leurs opinions sur cette question, en particulier en ce qui a trait à la transition. »

La date de transition a été modifiée à la suite de consultations préalables menées auprès de diverses parties, en particulier les petites entreprises et les détaillants, lesquels ont demandé que la date de transition se situe après la période occupée que représente le magasinage des fêtes de fin d’année. Ce changement donne à tous les participants des délais suffisants pour préparer leurs entreprises à la transition, former leur personnel et mieux informer les consommateurs. Par ailleurs, les organismes de bienfaisance seront ainsi en mesure de mener des activités de collecte de pièces d’un cent à l’extérieur du cadre de leurs campagnes de financement automnales.

Le changement de date ne nécessite aucune nouvelle production de pièces d’un cent, puisque la quantité de pièces existantes suffit à répondre aux besoins durant la période de transition.

Au cours des prochains mois, le ministère des Finances poursuivra ses consultations avec les Canadiens sur tous les aspects du retrait de la pièce d’un cent.

Les pièces d’un cent conserveront leur valeur indéfiniment et pourront continuer d’être utilisées au cours des paiements.

Des renseignements additionnels concernant la transition seront rendus publics d’ici février 2013.

Pour plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Mary Ann Dewey-Plante
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Finances
613-996-7861

Jack Aubry
Relations avec les médias
Ministère des Finances
613-996-8080

Pour recevoir un courriel chaque fois qu’un communiqué est publié, inscrivez-vous.