Le 27 janvier 2012

Archivé - Des ministres canadiens vantent le Canada comme destination de choix pour l’investissement

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Document connexe :


Les ministres Baird, Flaherty et Fast soulignent les solides principes économiques fondamentaux du Canada et sa grande compétitivité au Forum économique mondial

Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, le ministre des Affaires étrangères John Baird et le ministre des Finances, l’honorable Jim Flaherty, ont rencontré des investisseurs et des dirigeants d’entreprises clés au Forum économique mondial, en Suisse, pour présenter lessolides principes économiques fondamentaux du Canada et son programme commercial dans le cadre du plan du gouvernement de création d’emplois et de croissance au pays.

Chaque année, plus d’un millier de dirigeants d’entreprise de premier plan du monde entier participent au Forum.

« Comme un emploi canadien sur dix est lié à l’investissement étranger, notre gouvernement estime que le fait d’attirer de nouveaux investissements crée des emplois et favorise la prospérité des entreprises, des travailleurs et des familles au Canada, a expliqué le ministre Fast. L’investissement étranger introduit des innovations et de nouvelles technologies et nous rend plus compétitifs. Grâce à notre solide système bancaire, à notre économie stable, à nos politiques en faveur des entreprises, à notre engagement envers le commerce libre et ouvert, notre gouvernement continue de faire du Canada une destination attrayante pour les investisseurs. »

En 2010, le stock d’investissement étranger direct au Canada et d’investissement direct du Canada à l’étranger s’est chiffré à 74,6 p. 100 du PIB, ce qui le place au troisième rang des membres du G-7 à ce chapitre. Les entreprises étrangères au Canada sont la source de près de la moitié des exportations de marchandises, du tiers des dépenses en recherche et développement (R-D) et de plus du quart des profits, des revenus et de l’investissement en capital du Canada. Les stocks d’investissement étranger direct ont augmenté régulièrement avec les années. En 2010 seulement, le stock d’investissement provenant de l’étranger a augmenté de 14 milliards de dollars par rapport à son niveau de 2009.

« En tant que nation commerçante, le Canada considère que l’investissement étranger est essentiel à la création d’emplois et à la croissance économique du pays, a affirmé le ministre Baird. C’est pourquoi notre gouvernement s’efforce de créer les conditions qui permettront d’attirer l’investissement, et au cours de mes visites à l’étranger, je m’assure de faire connaître aux autres pays toutes les raisons pour lesquelles le Canada a récemment été désigné par le magazine Forbes comme le meilleur pays où faire des affaires. »

« Le gouvernement du Canada a su créer un avantage canadien en réduisant les impôts, en favorisant le libre-échange et l’innovation et en contrôlant ses dépenses, a affirmé le ministre Flaherty. Nos mesures énergiques ont fait du Canada un endroit à faible taux d’imposition où investir. Le Plan d’action économique du Canada, de bons principes économiques fondamentaux et un système bancaire solide ont aidé le Canada à se relever de la crise économique mondiale bien avant la plupart des pays industrialisés. »

LANXESS, une entreprise présente à Davos qui se classe au deuxième rang de la production mondiale de caoutchouc butylique, connaît bien les solides fondements commerciaux du Canada : elle emploie plus de 500 travailleurs hautement qualifiés au Canada.

« LANXESS a choisi d’investir au Canada en raison de la main-d’œuvre très instruite et compétente qu’on y retrouve, de ses centres de R-D novateurs et de son engagement à produire des produits de prochaine génération, a expliqué le président du conseil de direction de LANXESS, M. Axel Heitmann. Dans notre nouveau centre de R-D de l’Université Western Ontario, nous avons créé le premier caoutchouc biologique, ce qui nous permettra de dissocier nos ressources de notre dépendance au pétrole. Nous nous réjouissons à l’idée de renforcer encore davantage nos liens avec le Canada. »

Plusieurs autres investisseurs étrangers importants œuvrant au Canada participent au Forum économique mondial, notamment Siemens, Shell, Rio Tinto, Google et AMEC PLC.

En 2011, les efforts de promotion de l’investissement du gouvernement Harper ont permis d’attirer 95 nouvelles entreprises étrangères et leurs projets d’expansion au Canada évalués à plus de 16 milliards de dollars. Plus de 5 300 emplois ont été créés à la suite de ces efforts.

Pour de plus amples renseignements sur la présence du Canada au Forum, prière de consulter la page Des ministres canadiens au Forum économique mondial.

Pour obtenir des renseignements complets et multilingues sur les nombreux avantages qu’offre le Canada sur le plan des affaires et des investissements, prière de consulter la page Investir au Canada.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Mary Ann Dewey-Plante
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Finances
613-996-7861

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada

Jack Aubry
Relations avec les médias
Ministère des Finances Canada
613-996-8080