Résumé de l'évaluation des facteurs relatifs à la vie privée effectuée par Finances Canada relativement à la rétroaction ascendante

Le ministère des Finances Canada entreprend un exercice de rétroaction ascendante pour ses cadres et gestionnaires. Cet exercice permettra aux employés de fournir une rétroaction constructive et anonyme sur les cadres et les gestionnaires concernant leurs compétences essentielles qui sont pertinentes pour le Ministère et leurs compétences clés en leadership de la fonction publique. La rétroaction ascendante contribue au changement positif ainsi qu'à l'ouverture d'esprit au regard des questions de ressources humaines. Elle sert également d'outil d'apprentissage et de perfectionnement en permettant de déterminer les points forts et les possibilités d'amélioration pour les cadres et les gestionnaires.

On demandera aux employés de fournir une rétroaction sur les cadres et les gestionnaires (c.‑à‑d. les sous-ministres adjoints du ministère des Finances Canada de même que les cadres et les gestionnaires au niveau EX‑01 moins un). Pour ce faire, les employés rempliront un questionnaire bilingue à choix multiples qui comprend des questions ouvertes permettant une rétroaction narrative. On demandera également aux cadres et aux gestionnaires de remplir une autoévaluation.

L'exercice de rétroaction ascendante a pour objet d'améliorer les compétences globales en gestion des cadres et des gestionnaires. Les renseignements seront compilés dans un rapport individuel et confidentiel pour chaque cadre et gestionnaire, regroupant les réponses reçues et soulignant les compétences et caractéristiques perçues par les répondants comme éléments de force et éléments à améliorer au regard de la gestion. L'interprétation des résultats, le mentorat individuel et l'aide pour l'élaboration d'un plan d'action ciblant les éléments à améliorer seront offerts à chaque cadre et gestionnaire afin d'améliorer leurs compétences en gestion. Les renseignements seront de nouveau compilés dans un rapport sommaire pour chaque direction du ministère des Finances Canada, puis ils seront présentés dans un rapport ministériel global.

L'évaluation des facteurs relatifs à la vie privée (ÉFRVP) a conclu que l'exercice de rétroaction ascendante comporte certains risques. Pour préciser, deux entreprises du secteur privé participeront au traitement des renseignements recueillis dans le cadre du sondage. La première, Fluidware, fournira des services liés au sondage, y compris la conservation des renseignements personnels, et la deuxième, BP&M Consulting, produira des rapports résumant les résultats. Le risque le plus important comprend la conservation et la transmission des renseignements personnels entre le ministère des Finances Canada et les deux entreprises. Par contre, le ministère des Finances Canada a pris des mesures d'atténuation des risques appropriées en vue d'atténuer le risque le mieux possible et de réduire au minimum tout risque d'atteinte à la protection de la vie privée.